Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

NE:Quand les Lillois bradent, c'est fin de séries

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 427
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 09:49:03 (2011)    Sujet du message: NE:Quand les Lillois bradent, c'est fin de séries Répondre en citant

En s'imposant 1-0 sur sa pelouse, Montpellier a mis fin à toutes les séries du LOSC. À une semaine du match face à Lyon, Lille n'a plus que deux points d'avance sur Rennes.



GAËLLE LAURENT-DRIDI (A MONTPELLIER) > gælle.laurent@nordeclair.fr
Rudi Garcia avait bien raison de ne pas vouloir s'attarder sur les statistiques. « Elles s'écrivent toutes seules », avait-il souligné en cours de semaine. Hier, elles ont aussi volé en éclats toutes seules. Pour Lille, c'est une fin de séries, au pluriel et avec un "s" majuscule. En s'inclinant à Montpellier, les Nordistes ont d'abord mis fin à leur invincibilité en championnat, débutée le 24 octobre dernier. Treize matches sans défaite : le record est remis en jeu. « Ce n'est pas le souci », a balayé l'entraîneur lillois après la rencontre. Le score, 1-0, fait également tomber un chiffre important : durant les vingt derniers matches, le LOSC avait au moins marqué un but, égalant ainsi le record du FC Nantes en 1984-1985. « On ne va pas s'affoler, on est toujours leader », coupe Rio Mavuba.
Cette chute de « stats » n'était vraiment pas la préoccupation principale des Lillois, hier. Dans les couloirs d'un stade de La Mosson couverts de cris de joie montpelliérains (la « triple prime » annoncée par Louis Nicollin y était sans doute pour quelque chose), les hommes de Rudi Garcia regrettaient surtout la faible qualité de leur prestation. « On s'en veut, bien sûr, lance Rio Mavuba. Un nul aurait été un bon résultat pour nous. Les Montpelliérains n'étaient pourtant pas bien dans leur tête; si on manque de détermination, on n'est pas à 100% sur le terrain ».


« On a plutôt subi le pressing de Montpellier, souligne le coach nordiste. Et c'est au moment où on commençait à retrouver un peu d'équilibre qu'on a pris ce contre assassin ». « Je dirais qu'on a manqué de caractère, pense Adil Rami. Le beau football, on s'en fout. S'il faut mettre des taquets, il faut y aller ».

« On n'a rien promis à la L1 »
La détermination défaillante du groupe lillois a en fait constitué la trame de l'analyse d'après-match de Rudi Garcia. « J'aurais préféré tomber les armes à la main. Il faut que chacun fasse plus. Je n'ai pas ressenti l'envie d'une équipe qui est en tête du championnat. La réussite de Montpellier va de pair avec sa détermination », explique l'entraîneur lillois, réfutant par ailleurs la thèse de l'érosion physique : « On a donné l'impression de manquer de peps mais huit joueurs étaient frais. Ce n'est donc pas spécialement logique. Non, ça vient de la tête et du mental » .
Difficile de ne pas lui donner raison, même si Aurélien Chedjou, titulaire contre Eindhoven jeudi dernier, semblait avoir les jambes bien lourdes; c'est d'ailleurs lui qui perd le ballon face à Belhanda au début de l'action fatidique. L'autre joueur de champ à ne pas avoir bénéficié de repos, Mathieu Debuchy, est sorti à l'heure de jeu avec une cheville gauche en vrac (entorse). Le physique pèse quand même. « J'espère qu'il sera là contre Lyon » , souffle Garcia.
Ce revers concédé dans l'Hérault a manifestement fait fondre comme neige au soleil l'importance du déplacement à Eindhoven jeudi. Dans les rangs lillois, il était plus question de Lyon que des Pays-Bas. « On a cassé notre série mais depuis que je suis à Lille, on a toujours su réagir après une défaite , rappelle Adil Rami. Il faut rebondir contre Lyon. De toute façon, ça met la pression aux autres. Nous, on est toujours dans nos objectifs. On n'a rien promis à la Ligue 1
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Fév - 09:49:03 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 427
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 09:49:24 (2011)    Sujet du message: NE:Quand les Lillois bradent, c'est fin de séries Répondre en citant

Aucun joueur Lillois n'est sorti du lot hier. C'est sans doute ce qui explique la prestation collective décevante du LOSC. Le trio Gervinho-Sow-Hazard n'a pas été étincelant et le reste de l'équipe n'a pas su prendre le relais. LANDREAU Mickaël (6/10) : des arrêts décisifs en première mi-temps, notamment sur le coup franc de Estrada (26e). Lâché par ses défenseurs sur le but, il n'a rien pu faire. DEBUCHY Mathieu (4,5/10) : après une première période hésitante, le début de deuxième mi-temps a été un calvaire pour le défenseur lillois. Touché à la cheville après un duel avec Aït-Fana, il a été remplacé par SOUARE (56e), qui a bien défendu son couloir pour sa première apparition chez les pros. RAMI Adil (5/10) : il est souvent intervenu à la va-vite pour combler les lacunes défensives mais difficile d'exiger la technique sur ce genre de match. Heureusement qu'il était là sur certaines actions. Face à Belhanda, il préfère éviter le contact. A tort ? CHEDJOU Aurélien (4/10) : trop de relances à l'aveugle, pas vraiment dans les habitudes du Camerounais, qui a souffert. Il est d'ailleurs à l'origine du but montpelliérain. Coup de fatigue ? BERIA Franck (5/10) : mis en difficulté par la vivacité de Yangambiwa, notamment lors de l'action litigieuse dans la surface (41e ), il n'a pas eu sa maîtrise habituelle, même s'il s'est montré plus appliqué en seconde période. BALMONT Florent (5/10) : l'un des seuls Lillois à avoir voulu passer à la vitesse supérieure mais cela s'est fait par à-coups et la productivité n'a pas été maximale, loin de là. MAVUBA Rio (5/10) : comme les autres, il a manqué de précision mais s'est montré généreux dans l'effort. CABAYE Yohan (5/10) : il a manqué de suite dans les idées et cela s'est ressenti dans la construction du jeu lillois. Remplacé par DE MELO (65e), impuissant. GERVINHO (5/10) : trop peu impliqué, il a effectué quelques sorties, restées sans conséquences. Il a au moins eu le mérite d'essayer de trouver des solutions sur certains centres. HAZARD Eden (4/10) : à part sur la première action lilloise, il a été inexistant. Le LOSC aurait pourtant bien eu besoin de percussion face à la solidité montpelliéraine. Remplacé par OBRANIAK (77e). SOW Moussa (4/10) : il n'a pas vraiment existé sur la pelouse héraultaise et ses maigres tentatives se sont soldées par un échec.
Revenir en haut
MSN
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 427
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 09:49:43 (2011)    Sujet du message: NE:Quand les Lillois bradent, c'est fin de séries Répondre en citant

Peu en vue durant le match, Younes Belhanda a profité des dernières minutes pour chiper le ballon à Chedjou et filer au but sans que Rami et Béria ne parviennent à le stopper. Secoué par Montpellier, Lille est passé à côté de son match. La première incursion lilloise dans le camp montpelliérain aurait pu changer le cours du match. Sur la gauche, Hazard centrait pour Sow, qui ne parvenait pas à armer sa reprise. Le ballon, trop profond, échappait aussi à Gervinho, qui ne parvenait pas à le redresser (3e). Il valait mieux ne pas avoir raté cette occasion car ensuite, c'est l'adversaire qui se chargeait de faire le jeu. Sur un centre-tir de Camara, Landreau s'envolait et captait le ballon (23e). Mais la plus belle occasion montpelliéraine était ce splendide coup franc de Estrada aux vingt mètres, qui obligeait le gardien lillois à sortir le grand jeu (26e). Trop attentistes, les Nordistes se retrouvaient vite débordés, à l'image de cette percée de Yangambiwa sur le côté gauche, à la lutte avec Béria. Ce dernier, gêné par la vitesse du Montpelliérain, lui fauchait le pied dans la surface (41e). M.Chapron, étonnemment calme, ne sifflait pas penalty. Réaction trop tardive En deuxième période, Lille ne parvenait toujours pas à se dépêtrer des mailles héraultaises et manquait tous ses gestes. Aït-Fana tentait sa chance mais Landreau veillait au grain (64e). Avant l'entrée en jeu de De Melo, Rami montait aux avant-postes, sans parvenir à imposer son physique. Et sur l'une des rares sorties de Gervinho, De Melo plaçait une frappe beaucoup trop molle, que Jourdren captait sans souci (71e). Le LOSC jouait clairement le 0-0 et subissait le pressing montpelliérain. Pitau récupérait alors le ballon dans les pieds de Chedjou et lançait Belhanda, qui partait comme une fusée, sollicitant au passage un une-deux avec Camara. Rami et Béria grillés, Belhanda plaçait le ballon au ras du poteau et faisait mouche (1-0, 84e). Les Lillois se mettaient alors à jouer mais le duo Gervinho-De Melo échouait de nouveau (89e). Un peu tard, pour réagir...
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:22:33 (2017)    Sujet du message: NE:Quand les Lillois bradent, c'est fin de séries

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com