Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

VDN:Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 10:21:08 (2011)    Sujet du message: VDN:Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Répondre en citant

À deux heures de route de Lille, il existe un royaume où l'électroménager et le PSV sont rois : c'est celui de Philips, géant de l'industrie batave, enseigne incontournable dans les rues sans relief et sans saveur d'Eindhoven. C'est d'ailleurs dans le mixeur du Philips Stadion, promis à une chaude ambiance ce soir, que les Lillois tenteront d'arracher leur qualification face au PSV (Philips Sport Vereniging...) pour un deuxième 8e de finale consécutif, après celui disputé contre Liverpool l'an passé. Pour un club qui grandit aussi vite, ce serait une ambition raisonnable et un signe favorable.
Sans Debuchy
Un détail : les Lillois arrivent lestés d'une casserole, celle du match aller (2-2), où leur inattention leur a coûté deux buts en une minute et a considérablement amoindri leurs chances de qualification, malgré un vrai bon match et une belle détermination. C'est dommageable, vu d'ici, mais ça l'est moins quand on prend un peu de recul : Rudi Garcia n'avait pas fait de cette compétition une priorité, alignant trois titulaires habituels seulement au match aller. Et ce soir ? C'est toute la question. Les résultats de la semaine passée (nul face au PSV et défaite à Montpellier) n'ont malheureusement pas donné raison à son management, a posteriori, mais l'entraîneur lillois est toujours très clair : il ne peut pas se permettre de mettre les mêmes joueurs d'un match à l'autre alors que son équipe est engagée dans un marathon infernal. D'autant que Lyon et Marseille sont attendus en L1 dans les dix prochains jours et que Lorient viendra défendre son bifteck en quarts de finale de Coupe de France, mercredi.
Deux choix semblent s'offrir au staff, ce soir, dans ce cadre-là : relancer grosso modo la même équipe, avec Vandam, Dumont mais sans Debuchy blessé à Montpellier, ou la renforcer par petites touches, avec notamment Cabaye (suspendu contre Lorient la semaine prochaine) et Balmont (sous le coup d'une suspension à venir). C'était le sens du début de sa mise en place tactique, hier soir, mais cela peut avoir changé depuis.
Une élimination, ce soir, aurait sans doute ses partisans et ses détracteurs : d'un point de vue physique, elle pourrait aérer le calendrier à venir d'un point de vue psychologique, elle confirmerait les difficultés du moment, alors que beaucoup imaginent le LOSC coincer depuis plusieurs semaines, et assombrirait l'horizon de certains joueurs moins utilisés en L1. « Il y a deux possibilités pour nous demain, la qualification ou l'élimination, et on a anticipé les deux », a assuré Rudi Garcia, tranquille. Le coach lillois a également noté, selon les chiffres, que le « PSV (avait) 80 % de chances de se qualifier ». « Mais les 20 % qu'il nous reste, on va les jouer à fond. Soyons convaincus qu'avec la même prestation et un peu plus de concentration, on peut se qualifier », a-t-il ajouté. Ce serait un drôle d'exploit, au coeur d'une quinzaine brûlante. •
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 10:21:08 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 10:22:08 (2011)    Sujet du message: VDN:Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Répondre en citant

Il n'y avait pas grand-chose à comprendre, hier, durant le point de presse du PSV,


où Fred Rutten, le coach, et Marcus Berg, l'attaquant, ont enchaîné les banalités comme on enfile des perles. Mais on n'aurait vraiment rien compris si Adick Koot n'avait pas été là : l'ancien défenseur du PSV (1982-1991), de Cannes (1991- 1998) et de Lille (1998-1999) s'est occupé de la traduction, « en tant que bénévole », a-t-il plaisanté.
 

À 47 ans, seule la silhouette a changé, mais le tacle, devenu verbal, est toujours affûté. Nourri au grain PSV pendant les brillantes années 1980, sans jamais en avoir été un titulaire indiscutable, il était présent pour ses affaires aux Pays-Bas ces jours-ci, et est venu dépanner en voisin.
Van Basten et Zidane
Devenu grossiste en articles de sport, il vit toujours en France, à Cassis, cumulant une casquette d'agent de joueurs qui lui permet de rester immergé dans le milieu. Un petit cheptel et peu de stars, en revanche : le peu glamour John Verhoek à Rennes cet hiver, c'est lui. Pierre Dréossi, son « ami » depuis l'époque cannoise, doit apprécier le geste... Adick Koot ne manque pas de souvenirs, en revanche. Comme ce jour où il débarque à Cannes, au milieu de ses nouveaux partenaires, et démarre un toro (exercice de conservation du ballon). « Je croyais avoir vu beaucoup de choses dans ma carrière, avec Romario, Gullit, Van Basten... Mais j'ai vu ce jeune gamin qui faisait des trucs incroyables avec le ballon, et j'ai tout de suite demandé qui c'était... Il s'appelait Zidane. » Dans le Sud, il découvre également un certain Guy Lacombe, « un coach qui n'était déjà pas très agréable et qui, comme à chaque fois, s'est braqué avec les joueurs importants... » À Lille, pour sa dernière année comme joueur, il ne laissa pas un souvenir impérissable. Mais il garde une théorie là-dessus : « Dans le Sud, c'est un peu... En montant dans le Nord, je me suis dit : "Ah, un monde réglo"... Quand (Thierry) Froger est parti, j'ai pourtant assuré que je n'étais pas venu pour reprendre l'équipe, mais Vahid (Halilhodzic) est arrivé. Il a tout fait pour me sortir, il ne me voulait pas dans son dos. À l'époque, pour le LOSC, c'était l'homme de la situation, mais Vahid, c'est la politique de la terre brûlée. Je ne l'ai jamais revu, pas la peine... »
Une question de culture
Par la force des choses, Adick Koot s'est penché sur cet affrontement Lille - PSV, avec son franc-parler. Et il y a visiblement des choses qui l'étonnent toujours autant. « Lille a montré qu'il pouvait être aussi fort que le PSV avec une équipe bis... Mais, et c'est mon opinion, je ne comprends pas un truc : quand tu fais du haut niveau, tu veux jouer tous les matchs, non ? Nous, quand on fait le triplé en 1988, on jouait tous les matchs à fond. La meilleure préparation, ça reste le match. Si tu n'as pas joué, tu es mou. Ça ne m'étonne pas que Lille ait ensuite perdu à Montpellier (0-1) avec ses titulaires. C'est une question de culture. En France, c'est l'inverse, vous avez toujours peur de la fatigue, du terrain, etc. » Ça balance pas mal, à Cassis.
À EINDHOVEN, A. P.
Revenir en haut
MSN
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 10:23:06 (2011)    Sujet du message: VDN:Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Répondre en citant

Stéphane Dumont est un OVNI dans le milieu du foot.

Stéphane, la déception du match aller est-elle digérée ?
« Vu la prestation, on était forcément déçus. Je pense qu'on méritait largement la victoire. Mais voilà, on oublie, c'est du passé. On va se servir du positif et du négatif de cette première manche pour essayer de se qualifier, »
- Vous repensez à votre occasion manquée à 2-0 ?
« Je n'y repensais pas, mais vous m'y faites repenser (sourire). On a toujours envie de gagner 3, 4 ou 5-0, de se mettre à l'abri, mais là ça n'a pas été le cas et c'est malheureux. Dans l'ensemble, ce qui compte, c'est la qualification demain (ce) soir. Le reste... »
- C'est plus dur de répondre présent quand on joue un match par ci ou par là... « C'est sûr. Vous pouvez demander à Rio (à côté de lui à ce moment-là) ou à n'importe qui, c'est toujours plus facile d'enchaîner les rencontres. La Ligue Europa est importante pour ceux qui ont moins de temps de jeu, et c'est donc plus valorisant pour le groupe d'être engagé dans plusieurs compétitions. On a toujours envie de jouer le plus de matchs possible. »
- Vous arrivez à apprécier le bon parcours en championnat même si vous jouez peu ?
« Je vais être sincère : je l'apprécie, et peut-être même encore plus. Je sais faire abstraction de mon cas personnel. C'est sûr que je préférerais jouer, mais voir le LOSC premier en L1 me rend heureux. Ne pas jouer ne m'enlève pas le plaisir de voir Lille à cette place. »
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:30:22 (2017)    Sujet du message: VDN:Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com