Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

NE: Rio Mavuba, le cerveau, c'est lui

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 09:59:18 (2011)    Sujet du message: NE: Rio Mavuba, le cerveau, c'est lui Répondre en citant

Rio Mavuba avoue avoir un sérieux défaut: il n'est jamais ponctuel. Sauf pour les entraînements.
Au summum de sa forme, Rio Mavuba tient bon la barre d'un bateau lillois lancé à vive allure vers les plus beaux objectifs. Engagé, attachant, le capitaine du LOSC nous réserve quelques confessions. Sans aucun calcul.


GAËLLE LAURENT-DRIDI > gaelle.laurent@nordeclair.fr

Rio Mavuba a fêté ses 27 ans mardi dernier. Pile pour la journée de la femme. Quand on connaît un peu l'homme, on peut dire que ça ne s'invente pas. « C'est tout sauf un hasard », glisse-t-il malicieusement. Avant de préciser sa pensée : « J'ai un bon feeling avec les femmes ». Le capitaine lillois n'ira pas plus loin, le seuil de confidentialité étant déjà atteint.
Mais il ne cache pas être « un bon vivant » et sa bonne humeur déteint au quotidien dans les vestiaires du LOSC. « Je suis de bonne humeur six jours sur sept, sourit-il. La dernière fois que je ne l'étais pas ? C'était sur un sujet à caractère professionnel mais je ne peux pas en dire plus ». Deuxième seuil.

Capitaine depuis toujours

Autant dépasser les limites une troisième fois et lui demander la nature de son embrouille avec Matthieu Valbuena, qu'il considérait comme son « frère » il n'y a pas si longtemps que ça. « Qui ça ?, ironise-t-il. Ça, c'est d'ordre privé. C'était la famille, c'est vrai. Mais comme dans toutes les familles, parfois ça explose et on se rend compte qu'on n'a aucun point commun, et même rien à voir, avec cette personne. C'est juste ça ».
Rio Mavuba n'est pas du genre à se livrer facilement. Pourtant, du haut de son mètre 71, sa bouille de bébé et son sourire angélique, on pourrait le penser en quête de bras protecteurs. Pas vraiment. À Lille, le capitaine, c'est lui. Un rôle qu'il tient à la fois sur et en dehors du terrain. Un rôle qu'il n'a surtout pas accepté par hasard. « J'ai toujours eu ce tempérament de leader en moi, confie-t-il.
Depuis que je suis tout petit, je suis capitaine et j'ai gravi les échelons avec le brassard, jusqu'à l'équipe de France espoirs. À Bordeaux aussi, je l'ai porté à quelques reprises à l'âge de 20 ans ».
Choisi par Rudi Garcia dès son arrivée pour endosser cette responsabilité, Rio Mavuba admet avoir une « relation privilégiée » avec son entraîneur. « Je sais que certaines dents ont grincé, sourit-il. Je venais d'arriver et je me retrouve propulsé capitaine. Il a fallu succéder à Grég Tafforeau, qui a marqué le club de son empreinte. Mais j'ai assumé et tout fait pour que ça marche. Avec Rudi, bien sûr que ça se passe bien. Il y a un bon feeling entre nous ; on échange beaucoup, je lui donne mon ressenti, lui le sien. Je suis un relais entre le groupe et lui ».
Mis en lumière par son brassard de capitaine, Mavuba souffre d'un manque de reconnaissance médiatique. Mais il ne le dira pas. Ou alors indirectement : « Disons que dans les moments difficiles, comme à la reprise du championnat l'été dernier, mes lacunes et mon s urpoids ont été évoqués largement. Mon retour en forme, moins ».
Ses dernières prestations ont pourtant été soulignées avec insistance par les médias. Marco Simone, sur le plateau de Canal+, a même parlé d'un « phénomène ». Mais personne n'a évoqué un éventuel retour en équipe de France. La tunique bleue lui manque, oui.
« Ça m'a plus manqué au début, pendant les six premiers mois où je n'ai plus été appelé, souligne-t-il. Depuis, plus de nouvelles... ». Parfois, il a aussi l'impression que son rôle sur le terrain est un peu flou pour les observateurs. « Je suis le cerveau de l'équipe, quelque part, lance-t-il. Je pense pour l'équipe, je suis là pour la guider, couper les trajectoires, compenser, remotiver. Pour beaucoup de choses en fait ». Superstitieux, il admet avoir une « série de rituels » avant les matches mais n'évoque que « le slip Superman, toujours le même ».

Un orphelinat à Kinshasa
Il est comme ça, Rio Mavuba. Sa gentillesse ne l'empêche pas d'être franc et d'exprimer ses sentiments. Engagé dans son club comme il l'est dans la vie, le capitaine lillois a voulu rendre hommage à ses racines congolaises en transformant la maison familiale d'un quartier de Kinshasa en orphelinat.
« Parce que j'aime échanger, partager et que l'on peut compter sur moi », précise-t-il encore. Élevé par l'une des femmes de son père, qui n'est pas sa mère biologique (« Pour moi, il n'y a pas de différence », sourit-il), le Lillois garde le souvenir d'un cocon familial uni et aimant, dominé par la présence... féminine. Voilà peut-être l'explication.w

Montanier, plus ironique que jamais

Excellent communicant, Philippe Montanier pratique l'art du bon mot. Adepte du second degré, le coach du VAFC s'est encore illustré cette semaine, en annonçant notamment qu'il hésitait à disputer le derby. Morceaux choisis. Leader du championnat, le LOSC est logiquement le grand favori de ce derby du Nord. « C'est une réalité, admet Philippe Montanier. Lille est la meilleure équipe, a la meilleure attaque, la meilleure défense, le meilleur buteur... ». Pourtant, difficile de ne pas remarquer cette pointe d'agacement dans les réponses du coach valenciennois, plus ironique que jamais : « On hésite à se déplacer. Quoiqu'avec un peu de chance et un peu de vent, on a réussi à battre de grandes équipes quand même ». « On est des paysans » Référence notamment aux victoires, cette saison, contre Marseille (3-2, le 14 août) et Lyon (2-1, le 29 janvier). Et d'ajouter : « Si vous voulez devenir millionnaire, pariez sur une victoire de Valenciennes, la cote devrait être à 800 contre un ! ». Même la nouvelle pelouse du Stadium Lille-Métropole, inaugurée demain par VA, est sujette à boutade : « Je trouvais que Lille ne s'en sortait pas si mal sur une mauvaise pelouse... Mais pour nous, ça va tout changer ; on est des paysans et on a l'habitude de jouer sur des champs de patates ! ». wKARIN SCHERHAG (correspondante)

Philippe Montanier pourra compter sur Rafael mais pas sur son latéral gauche titulaire Gaëtan Bong, blessé.
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Mar - 09:59:18 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 09:59:33 (2011)    Sujet du message: NE: Rio Mavuba, le cerveau, c'est lui Répondre en citant

Anekian Enyeama, le défenseur wasquehalien, retrouvera sans doute bientôt son petit frère, Vincent, futur gardien du LOSC.
Le Wasquehalien Anekian Enyeama attend avec impatience l'arrivée de Vincent, son petit frère, dans les rangs du LOSC. Le transfert du gardien de l'Hapoël Tel Aviv devrait être officialisé d'ici juin.

GAËLLE LAURENT-DRIDI > gaelle.laurent@nordeclair.fr

Le marché des transferts n'étant pas ouvert à l'heure actuelle (il le sera le 1er juin), personne ne pourra confirmer officiellement la signature de Vincent Eneyama au LOSC. Mais son agent, apparemment impatient, a annoncé aux médias israëliens que le transfert était d'ores et déjà acquis.


Joint par son frère Anekian, défenseur de l'ES Wasquehal, la future doublure de Mickaël Landreau préfère ne pas évoquer son transfert avant qu'il soit rendu définitif par les dirigeants lillois.

« Vincent regarde la météo ! »
Hier, il a envoyé tous les documents nécessaires et attend désormais avec une impatience non feinte de découvrir le Nord de la France. « Depuis dix ans que je joue en France, mon frère n'a jamais pu venir me voir, indique le Wasquehalien. Je suis vraiment très heureux qu'il puisse me rejoindre, même si tout n'est pas encore réglé. S'il vient, on sera comme les frères Debuchy, l'un à Wasquehal, l'autre à Lille ».


Premier maillon de la chaîne qui a permis à Vincent d'attirer l'oeil des recruteurs lillois, Anekian Enyeama s'attache surtout à rassurer son « petit » frère, qui, depuis Israël, se demande un peu ce qui se passe, là-haut, tout là-haut dans le Nord de l'Europe. « Venir à Lille est un excellent choix pour sa carrière et il en est convaincu, poursuit Anekian. Mais il est un peu inquiet et je l'ai rassuré sur pas mal de points : une école pour ses enfants, sa nouvelle vie, le climat... Bon, je ne lui ai pas menti sur la température, de toute façon, il regarde la météo ! Je suis son grand frère, je suis là pour ça aussi ».
Après une coupe de Monde réussie avec le Niger, et des résultats toujours probants dans le championnat israëlien, son objectif était aussi de se faire connaître en Europe. « Vous savez, là-bas, il a tout gagné : la coupe, le championnat ; il a aussi joué la Ligue des Champions et la Ligue Europa avec l'Hapoël. Il était temps qu'il franchisse un palier pour lui et pour rester numéro un avec le Niger ».
Au-delà du sportif, Anekian Enyeama savoure aussi les futures retrouvailles avec son frère : « On est vraiment très liés, très complices. On va sans doute se retrouver et ça, ça vaut tout l'or du monde ».
Revenir en haut
MSN
Džemaili
Dogue

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2010
Messages: 1 245
Localisation: Lille
Point(s): 0

MessagePosté le: Sam 12 Mar - 10:18:45 (2011)    Sujet du message: NE: Rio Mavuba, le cerveau, c'est lui Répondre en citant

Pas de blagues douteuses sur Nico Fauvergue, merci
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:27:02 (2017)    Sujet du message: NE: Rio Mavuba, le cerveau, c'est lui

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com