Vive le Losc   Forum Index

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Search - Memberlist - Profile - Log in to check your private messages - Log in - Register

Top 10 des déceptions du début de saison.

 
Post new topic   Reply to topic    Vive le Losc Forum Index -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jujubalec
Joueur Ligue 2
Joueur Ligue 2

Offline

Joined: 12 Dec 2010
Posts: 819
Localisation: Entre les poteaux
Masculin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 1

PostPosted: Sat 12 Nov - 11:27:47 (2011)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison. Reply with quote

1. Alou Diarra (Marseille)

Tête d'affiche du recrutement estival de l'OM, Diarra était censé s'imposer comme patron du milieu marseillais - et pas seulement pour s'attirer les faveurs de José Anigo. On pouvait avoir quelques doutes sur ce choix d'un joueur aux prestations anecdotiques depuis bientôt deux saisons. C'était oublier le goût de Deschamps pour les armoires de NHL plutôt que pour les joueurs de L1, déjà en oeuvre à l'été 2010 lorsque le coach marseillais avait préféré recruter Gignac plutôt que Gameiro.
 
2.Girondins de Bordeaux

Impossible de choisir une victime expiatoire au sein de l'effectif girondin après ce début de saison calamiteux. Depuis 20 mois, Bordeaux a entamé une longue descente aux classements qui l'amène aujourd'hui à une saison passionnante de lutte pour le maintien. Recrutements au rabais, cadres surcôtés et, surtout, le mental le plus friable du championnat. Cinq fois cette saison, les Girondins ont mené au score. Pour un total de cinq défaites... Nicolas de Tavernost a annoncé une enveloppe de 10 millions d'euros pour le mercato hivernal histoire de sauver les meubles. Ca s'achète onze paires de couilles ?
 
3. Jean Fernandez (Nancy)

Jean Fernandez , roi du BTP en Ligue 1, s'est installé à la surprise générale du côté de Nancy cet été. Où il établit d'emblée sa Jeannot touch. Soit cinq free fighters d'1,90 mètre minimum en défense, des champions d'athlétisme au milieu de terrain pour les vagues contres à jouer et un attaquant devant si besoin. Au bout de douze journées, Nancy est de loin la plus faible attaque de L1 avec huit buts inscrits et grenouille logiquement  en fond de classement. Soyons honnêtes, Fernandez n'est pas non plus le seul à blâmer. Hadji, Feret, Vahirua, Nguémo, Chretien sont partis à l'intersaison. Mais on peut avoir aussi quelques doutes sur la pertinence de laisser partir libre Bérenguer, le mec qui sauve le club quand même en fin de saison dernière... Façon de dire qu'on n'enterrera pas Nancy tant au-delà de sa réputation de beau jeu Jean Fernandez reste un entraîneur qui n'a jamais connu la descente à la tête d'une équipe. Une petite série de victoires 1-0 en fin de championnat est d'ailleurs à prévoir. Jean Fernandez a.k.a "Le Crime Paie"...
 
4. Delvin N’Dinga (Auxerre)

A la faveur de belles apparitions en Ligue des Champions la saison dernière, on avait reniflé quelque chose du Bison du futur chez N’Dinga. De quoi séduire des recruteurs lyonnais à la recherche d’un joueur capable de ramener un peu d’intensité dans un milieu jamais vraiment remis des départs d’Essien et de Diarra. Jusqu’à ce que Bourgoin s’en mêle, propose un tarif que seul Michel Seydoux pouvait obtenir – du moins avant que le cours de l’action OL ne rivalise avec celle d’Eurotunnel – et soit convaincu de tenir le genre de crack capable d’amener l’AJA à disputer le titre. Trois mois plus tard, N’Dinga a eu le temps de voir Gonalons s’installer au poste de patron du milieu lyonnais et de laisser sa place de favori au Soulier d’Or Chaillotine-L’Yonne Républicaine à Alain Traoré. Pire, on s'est mis à parler d'Edouard Cissé comme de l'homme à tout faire de l'entrejeu ajaïste. Encore ce qu’il y a de mieux pour perpétuer la tradition bourguignonne, celle qui consiste à jouer le maintien.
 
5. Lucho Gonzalez (Marseille)
Quelques jours après l'officialisation du transfert de Lucho à Marseille pour 22 millions d'euros (bonus compris), Deschamps évoquait une étrange conversation avec l'entraîneur de Porto de l'époque : "L'autre jour, à Nyon, pour le Forum des entraîneurs, Manuel Jesualdo Ferreira m'a dit que j'avais fait une très mauvaise affaire en le recrutant. Ce qu'il m'a dit ne me fera pas changer d'avis." Deux ans et demi plus tard, la Dèche n'a toujours pas changé d'avis en dépit de ces prestations dignes de ce nom signées Lucho qui ne se comptent jamais que sur les doigts d'une main. Avec ses performances chaque journée plus faméliques, l'Argentin conserve envers et contre tout la confiance de son entraîneur. Au point de laisser croire que Deschamps déteste par dessus tout se déjuger. Du coup, on ne saurait trop conseiller à Amalfitano de se faire tatouer un tour de bras d'ici la trêve histoire de gagner enfin la place de titulaire à laquelle il pourrait désormais prétendre sans trop de difficultés.
 
6. Diego Lugano (Paris Saint-Germain)
Oui, on sait : Lugano n'a pas joué plus de dix matchs sous la tunique parisienne. On sait aussi qu'avec lui la défense du PSG n'a encaissé que sept buts en neuf matchs. N'empêche, on a encore le droit d'être déçu par les prestations actuelles du capitaine de la Céleste. Présenté comme le père caché de Mamadou Sakho, on a plus l'impression d'avoir affaire à un ersatz d'El Karkouri avec, c'est vrai, la gueule de Fabien Galthié. Relances laborieuses, déplacements patauds et fautes à répétition : le supposé patron de la défense parisienne mériterait presque de tâter du banc pour les prochaines semaines. A moins qu'un découpage en règle de Valbuena  à l'occasion du prochain Classico ne lui suffise à se remettre le public dans sa poche.
 
7. Kévin Anin (Sochaux)
Face à Kévin Monnet-Paquet qu’on sentait bien en surrégime ces derniers mois et à Kévin Gameiro qui pouvait se désintégrer à n’importe quel moment en rejoignant Paris, Kévin Anin incarnait en ce début de saison l’un des favoris les plus crédibles au titre de Kévin d’Or Les3points.com 2012. Jusqu’à ce que la caboche du jeune milieu sochalien vienne contrarier nos plans. Boycott de plusieurs semaines, retour en pointillés du côté de la réserve, matchs traversés en fantômes (Kharkov, Rennes, Auxerre…) et déclarations un rien Zlatan pour faire passer ce début de saison à la ramasse (« J’ai perdu la passion du foot »). Si ça se trouve, on s’est trompé sur lui : Anin n’est peut-être rien de plus qu’un joueur de Ligue 1 comme les autres, un joueur de 25 ans (déjà) à qui il manquera toujours ce bout de mental en plus pour jouer à ce niveau supérieur auquel on le croyait promis. Il lui faudra bien six mois pour prouver le contraire cette saison.
 
8. Dimitri Payet (Lille)
C’est un peu le drame des joueurs qui se mettent à marcher sur l’eau l’espace de quelques mois sans qu’on sache si la période en question a à voir avec un moment de grâce sans lendemain ou bien avec un talent XXL qui ne demande qu’à être révélé dans un environnement plus raccord avec son prétendu niveau. Rien de mieux alors pour se faire une idée de la valeur de Payet que de le passer au révélateur lillois. Une dizaine de matchs plus tard, on pense tenir la confirmation que le talent en question reste trop erratique pour faire oublier Gervinho. Pour ne pas être non plus progressivement éclipsé par les coups fumeux d’un Joe Cole qu’on adore déjà dans le rôle de la rock star qu’on peut croiser au Pénalty de Fives. Façon de dire que, malgré la qualité de ses frappes et les coups d’éclat de Hazard qui savent faire oublier tout le reste, il se pourrait bien que ce soit du côté du banc du Stadium Nord qu’on finisse par retrouver le plus souvent Payet. Sans demi à 1,50 euro.
 
9. Sidney Govou (Evian TG)

Voir Sidney Govou signer dans un club qui marche à l’eau claire, c’est un peu comme si on nous avait annoncé que Dédé Gignac avait préféré Jean-Claude Darcheville au Docteur Dukan pour surveiller sa ligne. Autant imaginer Georges Best ou Paul Gascoigne signer au FC San Pellegrino. Govou a pourtant fini par revenir en L1, du côté d’Evian, précisément là où la fièvre des grands soirs n’a jamais lieu qu’une fois l’an, le temps d'un Master de golf féminin. Soit le seul événement capable de faire passer l’université d’été des Jeunes Populaires pour un teknival. Pour un type qui avait transformé le carré VIP du Grand Prix de Tennis de Lyon en apéro facebook breton, pas la peine d’aller chercher bien loin les raisons d’un retour jugé « hors de forme » par Bernard Casoni. Ne reste plus en guise de dernier espoir que la venue de Luyindula en Haute-Savoie histoire de reconstituer la doublette « Wiskhy-Coca » qui avait fait le bonheur de l’OL et des tenanciers de débits de boisson de 6-9 au début des années 2000. A condition que les deux compères aient encore soif. De revanche…
 
10. Jérémy Morel (Marseille)

Dans la série des recrutements douteux de Deschamps, on demande l'arrière gauche. La mode actuelle étant de juger un latéral sur sa participation offensive, on a parfois tendance à oublier que dans "défenseur latéral", il y a "défense". Et ça, Morel ne l'a visiblement pas complètement intégré au vu des prestations alignées depuis le début de saison. Façon aussi de rappeler que le recrutement made in Lorient pour jouer les cadors en Ligue des Champions reste une idée qui ne convainc jamais qu'à moitié. C'est un peu comme acheter une pièce de boeuf chez Lidl pour lancer sa candidature à Top Chef. D'Abriel en passant par Ciani ou Jallet qui aligne les prestations en dents de scie depuis un an, les joueurs passés sous la houlette du sorcier Gourcuff font souvent pschitt quand il s'agit de jouer au niveau supérieur. N'en déplaise aux fans hardcore du nouveau commandeur du beau jeu à la franche touche. D'ailleurs, si jamais la Dèche avait dans l'idée de recruter un milieu droit cheap l'année prochaine pour remplacer Valbuena, on a entendu dire que le maréchal Jouffre serait en train de flamber sur les synthés du Morbihan. On dit ça, on dit rien...
_________________
« Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et d’autres font que ça arrive »
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 12 Nov - 11:27:47 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
nicolasmag
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 30,022
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猴 Singe
Point(s): 510

PostPosted: Sat 12 Nov - 12:03:08 (2011)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison. Reply with quote

Pas tout à fait d'accord sur la presence de Govou car on en attendait pas grand chose contrairement aux autres (en revanche parmi les surprises on pourrait mettre le gardien du psg)

Payet, la deception s'estompe peu à peu

Lugano la deception grandit de week end en week end

Les 2 entraineurs ben ça les apprendra à vouloir aller voir ailleurs
Back to top
MSN
Daniel Riolo
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 18 Dec 2010
Posts: 6,189
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 1

PostPosted: Sat 12 Nov - 19:12:09 (2011)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison. Reply with quote

Pour Fernandez son choix est bizarre mais peut-il faire des miracles avec une telle équipe de branques?

Gilot récupère aussi des zombies

Alou Diarra a toujours été surcoté

Lucho c'est une confirmation ça fait deux saisons qu'il ne fait rien

Lugano doit s'adapter à un style de jeu différent

Govou est cramé, sinon il ne serait pas à Evian

Morel est un bon joueur... pour petite équipe ou moyenne. A Marseille, c'est autre chose.
_________________
Les cons gagnent toujours, ils sont trop.
Back to top
Kara
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 29,018
Localisation: Tombouctou
Masculin
Point(s): 75

PostPosted: Sat 12 Nov - 19:20:34 (2011)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison. Reply with quote

Morel reste quand même la grosse déception.
Payet on verra avec son opération ça à l'air d'aller mieux.
Back to top
Visit poster’s website
Daniel Riolo
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 18 Dec 2010
Posts: 6,189
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 1

PostPosted: Sat 12 Nov - 19:28:47 (2011)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison. Reply with quote

Payet progresse quand même ces derniers temps, vous me direz ça ne pouvait pas être pire que son début de saison fantomatique.
_________________
Les cons gagnent toujours, ils sont trop.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 14:53:37 (2019)    Post subject: Top 10 des déceptions du début de saison.

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Vive le Losc Forum Index -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Usergroups

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group