Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

MARTIN interview avant sochaux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
laperuk59
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 6 819
Masculin
Point(s): 333

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 14:36:02 (2013)    Sujet du message: MARTIN interview avant sochaux Répondre en citant

FOOTBALL - L1 - LILLE – SOCHAUX, DEMAIN (20 H 30)FC SOCHAUX : 


« ILS VONT SE SAUVER »À l’heure de retrouver son club de cœur, Marvin Martin dit encore parfois ‘’on‘’ à l’évocation de Sochaux. Après des moments délicats, « MM » a trouvé sa place dans le jeu lillois. Confidences.



http://www.estrepublicain.fr/fr/images/DBB61403-AE5D-45CC-9F1D-AB5CDF591707…






On a l’impression que, cette fois, vous êtes installé dans cette équipe lilloise, que vous y avez trouvé votre place ?


Je me sens mieux. Mais mon intégration a toujours été bonne. C’est plus sur le terrain que c’était délicat. Je n’avais tous les repères dont je disposais à Sochaux. Petit à petit, j’ai trouvé mes marques. Il y a des joueurs qui y parviennent un peu plus vite, mais je m’étais préparé à ça, je ne vais pas le cacher. Et j’ai beaucoup appris, que ce soit dans la tête ou sur la pelouse.


Vous avez eu le soutien permanent du coach, Rudy Garcia…


Cette confiance a été très importante. Il m’a parlé, reboosté, parfois crié dessus. J’avais besoin de ça. Même les joueurs. Rio Mavuba, par exemple, m’a beaucoup aidé. Il me disait de ne pas m’inquiéter.


Aujourd’hui, vous êtes un homme et un joueur épanoui ?


Oui mais il reste du travail. Je suis un insatisfait permanent. Même quand ça va bien comme en ce moment, j’aimerais faire mieux, au niveau de mes stats. On attend plus de moi, c’est normal. Mais dans le jeu, je me sens bien. Je prends du plaisir dans cette équipe.


Vous restez sur 25 points pris sur 30…


Oui, on enchaîne les victoires. On a eu ce petit faux pas chez nous contre Evian. C’est dommage.


Vos copains sochaliens vous disent merci d’ailleurs


(Rires). Désolé. Ça arrive face à une équipe qui lutte pour sa survie et n’a rien lâché. On a marqué vite et inconsciemment on s’est relâché. Maintenant on le sait. On a vu le match de Bastia. Jusqu’à la dernière minute, on s’est battu pour arracher la victoire. C’est notre caractère.


Vous savez que vous avez droit à un jour sans, vendredi ?


(Rires) Franchement, ça m’embête de jouer Sochaux dans ce contexte. On est obligé de l’emporter et eux ont besoin de points. J’aurais préféré un autre scénario mais c’est le football. Sochaux réalise des perfs face aux gros. On s’attend à un match difficile. Ils ne lâcheront rien. Je sais ce que c’est. J’en ai joué des matchs comme celui-là avec eux.


Vous avez déjà chambré Ryad Boudebouz ?


Oui, on a commencé. Tranquillement. Ça reste bon enfant.


Vous avez vu qu’il a marqué un énième penalty ?


Comme souvent. Les gens oublient vite et sont durs avec lui. Comme ils le sont avec les joueurs dont on attend beaucoup. Il peut être parfois un peu moins bien. Mais heureusement qu’ils l’ont à Sochaux.


Cette complicité vous manque ?


Oui, bien sûr. C’est un frère.


Vous êtes surpris de voir Sochaux de nouveau dans la difficulté ?


Non. En pro, j’ai vécu une très belle saison. C’est à ce moment-là qu’on aurait dû capitaliser pour passer un cap. C’est comme ça. Jouer le maintien tout le temps… En même temps, je considère que ça m’a aidé à me forger un mental. Ce sont des saisons difficiles.


Franchement, vous êtes inquiet pour eux ?


Non. On a cette expérience, enfin ils ont cette expérience parce que je ne suis plus là (rires) , de ce genre de matchs, de ces fins de saison. Ce vécu leur donne un gros mental. Je suis sûr qu’ils vont se sauver.


La charge émotionnelle s’est diluée depuis le match aller ?


Ça me fait toujours un petit truc. C’est mon club formateur, de cœur. Si j’en suis là, c’est grâce à Sochaux aussi. Mais le plus fort c’était le retour à Bonal, se tourner vers le vestiaire visiteur.


L’équipe de France, elle est où aujourd’hui dans votre tête ?


Là, dans un coin. Je ne lâche rien. C’était logique au vu de mes performances que je n’y sois plus. J’y pense mais le plus important est d’accumuler les performances avec mon club. Et travailler.


Vous avez remarqué qu’il manquerait beaucoup de milieux pour le prochain match officiel ?


Oui, j’ai vu ça.



Recueilli par Valéry TUAILLON
 
 

_________________
https://twitter.com/laperuk59
"Je ne les vois pas tout survoler comme l'an dernier. Je suis prêt à parier qu'ils ne feront pas le triplé, et qu'ils vont faire moins bien en C1."TR
"Ceux qui attendent monts et merveilles d'un éventuel rachat vont tomber de haut... "DR
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 14:36:02 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com