Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Lille s'échappe et met la pression

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 435
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 09:24:39 (2011)    Sujet du message: Lille s'échappe et met la pression Répondre en citant

Mais que peut-il leur arriver ? Sincèrement, sans verser dans un optimisme béat, on s'interroge après la nouvelle démonstration des Lillois face à Nancy (3-0), qui leur permet de compter ce matin quatre points d'avance en tête, soit le premier écart significatif de la saison. Les hommes de Rudi Garcia ont donné un signe fort à la Ligue 1, où très peu d'équipes semblent désormais capables de contester leur leadership. À tous les niveaux.


PAR RICHARD GOTTE

sports@lavoixdunord.fr PHOTOS PATRICK JAMES
Un beau profil, assurément. Bien sûr, si loin de la ligne, on peut continuer à s'interroger sur la capacité des Lillois à tenir ce rythme endiablé jusqu'au bout. Mais puisqu'on est au coeur de l'action et qu'on en a encore plein les yeux, on préfère ne pas bouder notre plaisir. Ce LOSC-là ferait un beau champion, c'est sûr, ce ne sont pas ses rivaux qui diront le contraire si l'honnêteté les accompagne.
Ne comptez pas sur Rudi Garcia pour nous accompagner trop loin dans notre raisonnement. Hier, l'entraîneur se contenta de saluer la performance de ses joueurs en snobant les quatre points d'avance que son équipe compte désormais. « On en aura bien besoin pour la suite », consentit-il tout juste, en ressortant le magnéto de ses interventions précédentes pour dire qu'il ne serait question de titre qu'en avril, voire en mai... Ça nous semble être le bout du monde tant l'impression qui se dégage est que Lille est en train d'accélérer alors qu'il est déjà tout en haut.
Hier, il fut solide, derrière comme devant, et surtout capable de revenir de tout, d'une pelouse épuisante qui favorisait plus les bûcherons que les danseurs étoiles, et même des vents contraires, comme ce penalty de Cabaye arrêté par Grégorini (40e), qui devait valider une première période d'ultradomination. Sur le coup, le milieu international échoua dans cet exercice si particulier, comme il l'avait fait à Lorient la saison dernière avec une douloureuse élimination de la Ligue des champions à la clef. Il n'avait pas retiré de penalty depuis en L1 et ce fait de jeu insinua la seule bribe de doute du match.
À la pause, au bar de la presse, on s'interrogea vaguement sur le match des occasions manquées des Lillois qui allaient peut-être le regretter. « On a livré une très belle première période, il en a juste manqué dans la dernière passe et la finition », souligna Garcia.
Une reprise de folie balaya vite les interrogations. D'irrésistibles accélérations de Gervinho et Hazard, bien orchestrées par un Cabaye revanchard, vinrent récompenser l'immense travail collectif d'un LOSC vorace sur le porteur du ballon, qui marqua trois fois en un quart d'heure (3-0, 61e). Match terminé. Nancy, qui fêtait hier son millième match parmi l'élite, se souviendra ainsi longtemps des festivités qui lui étaient réservées. Pour faire honneur au blason lorrain (« Qui s'y frotte s'y pique ! »), les Dogues piétinèrent le chardon de l'ASNL sans même endommager leurs coussinets jusqu'à la dernière minute, sans concéder le moindre but. À signaler, tout de même, une cheville meurtrie pour Eden Hazard, dont l'aisance technique a fini par faire dégoupiller Andre Luiz. Le symbole d'une équipe aux abois.
Le kop s'enflamma
Nancy, qui vécut des scènes de panique immense dès le coup d'envoi, s'inclina logiquement après la pause, à force d'avoir trop empilé les situations chaudes sur son but. Cabaye (7e), Sow (14e), Hazard (14e, 15e, 39e), Gervinho (21e) et Chedjou (17 e) auraient dû défricher le compteur plus tôt dans le match si Grégorini n'avait pas réalisé quelques parades immenses.
Mais les miracles ne durent qu'un temps et le kop lillois s'enflamma au cours d'une seconde période de pure domination où Nancy montra tant d'impuissance qu'on en fut parfois désolé pour lui. Si Lille n'a pas encore le titre champion, il en a déjà souvent la cruauté. •
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 09:24:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 435
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 09:26:19 (2011)    Sujet du message: Lille s'échappe et met la pression Répondre en citant

La question de savoir si le LOSC s'était fixé, en coulisses, comme objectif le titre de champion de France est rapidement tombée, hier soir.

Mais, devant les micros, la réponse est restée la même, côté nordiste, malgré les quatre points d'avance au classement sur Paris, Rennes et Lyon.
Elle fut distillée avec sourire et sérénité. Adil Rami a pratiqué l'anticipation : « Je sais que vous aimeriez tous entendre que l'on joue le titre, mais ce n'est pas dans les habitudes de la maison de dire cela. Nous, c'est plutôt marche à l'ombre. Alors, on reste fidèle à nos habitudes. Le championnat est encore long. » Rudi Garcia a lui aussi insisté sur les fondamentaux : « Il reste dix-huit matchs », « si on veut viser un titre un jour, il faut gagner en expérience et gérer toute la pression autour de nous », « il faut battre nos adversaires, espérer ne pas avoir de blessés, des faux pas des autres. » Alors le LOSC, candidat au titre, c'est un Lorrain qui l'affirme. « Les Lillois joueront le titre car ils font partie des trois ou quatre meilleures équipes de notre championnat. Et s'ils ne sont pas champions, ils n'en seront pas très loin », affirme Brison, quelques minutes après avoir digéré le bouillon lillois. « On n'a pas touché beaucoup de ballons, c'est frustrant. » Les voyants nordistes sont donc au vert. Le LOSC est en tête. Il est en confiance. Il marque, n'encaisse pas. Rudi Garcia s'est félicité, hier soir, de la force mentale de son groupe. « On a fait une belle première période où on a été moyen dans la dernière passe et dans la finition, avec un gardien qui paraissait imbattable. On est reparti avec beaucoup d'envie. L'équipe est en confiance et elle ne se décourage pas. »
« Les pieds sur terre »
Quand les questions s'attardent sur Eden Hazard, l'entraîneur lillois parle aussi du match « énorme » de son capitaine (Mavuba) ou de ses joueurs « humbles de nature qui ont les pieds sur terre ». Adil Rami en a profité pour louer l'ambiance, « superbe » sur le terrain comme en dehors. Quand on lui demande si le principal adversaire du LOSC ne sera pas le LOSC, le défenseur plaisante encore : « Je sais juste que le prochain c'est... Wasquehal. »
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:36:02 (2017)    Sujet du message: Lille s'échappe et met la pression

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com