Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Les Français de l'étranger
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 389
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Lun 14 Avr - 08:47:48 (2014)    Sujet du message: Les Français de l'étranger Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Kaboul et Ribéry hors sujet

Younès Kaboul et Franck Ribéry se sont noyés lors des naufrages collectifs de Tottenham et du Bayern Munich ce week-end. Kevin Gameiro, auteur d'un doublé dans le derby sévillan, et la charnière franco-française de l'AC Milan, Mexès-Rami, ont assuré.


Younès Kaboul n'a pas été impérial face à WBA. (Reuters)



Flops : Kaboul, Ribéry

Capitaine d’un Tottenham qui a complétement manqué son entame de match, samedi contre West Bromwich Albion, Younès Kaboul n’a pas été impliqué directement sur les deux premiers buts encaissés par son équipe en quatre minutes. Sur le troisième en revanche, il a complétement manqué sa tête et Stéphane Sessegnon ne s’est pas fait prier pour aller tromper Hugo Lloris. Si les Spurs se sont ensuite repris pour arracher le match nul (3-3), Kaboul a fait preuve de nervosité à plusieurs reprises. Il est passé proche d’un avertissement en réclamant vivement un penalty malgré une simulation grotesque de Daniel Rose.





Auteur d’une prestation aboutie en quart de finale retour de la Ligue des champions, mercredi contre Manchester United (3-1),  Franck Ribéry n’a pas été dans son assiette pour le retour de la Bundesliga trois jours plus tard. A l’image de son équipe, totalement dépassée par Dortmund (3-0), le Français a semblé désintéressé par ce Championnat plié depuis plus de deux semaines. C’est d’ailleurs lui qui a perdu le ballon sur le deuxième but du Borussia (Reus, 49e). Pep Guardiola l’a remplacé par Thomas Müller dix minutes plus tard.

Tops : Gameiro, Mexès, Rami




Kevin Gameiro ne s’arrête plus de marquer. Après son doublé contre l'Espanyol le week-end dernier (4-1), puis son but en quart de finale de Ligue Europa face au FC Porto jeudi (4-1), l'ancien du FC Séville a scoré à deux reprises dans le derby face au Betis dimanche (2-0). Un penalty tiré en force puis une reprise du gauche qui lui permettent de porter son total en Liga à treize réalisations. Soit trois de plus que Jérémy Perbet, auteur, à la 95e minute, de l'unique but de la rencontre entre Villarreal et Levante samedi (1-0).


La charnière Philippe Mexès – Adil Rami semble avoir enfin convaincu Clarence Seedorf. Pour la deuxième fois consécutive, et la quatrième lors des cinq dernières sorties de l'AC Milan, les Français ont été alignés ensemble en défense centrale, dimanche contre Catane (1-0). Les deux amis ont gardé la cage des Rossoneri inviolée et se sont permis quelques fulgurances offensives. Sur un coup franc de Kaka, Rami a vu son tir passé au-dessus après une déviation de Mexès. Ce dernier s'est ensuite essayé à une reprise acrobatique, également non cadrée. Et il a aussi obtenu l'expulsion de Fabian Rinaudo à dix minutes de la fin. De bon augure avant les échéances de fin de saison (AS Roma et Inter notamment).

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Avr - 08:47:48 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 389
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 08:00:22 (2014)    Sujet du message: Les Français de l'étranger Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Lloris éblouit, Ribéry faiblit
 
Hugo Lloris, héroïque avec Tottenham, et Paul Pogba, de retour en forme avec la Juventus, ont été éblouissants ce week-end. Gouffran, perdu dans le naufrage collectif de Newcastle, et Ribéry, encore transparent avec le Bayern, beaucoup moins.


Hugo Lloris a réalisé des arrêts de grande classe avec Tottenham ce week-end. (AFP)



LES TOPS

Hugo Lloris (Tottenham)
À force de le voir parcourir quasiment chaque semaine le même chemin, à savoir aller récupérer le ballon dans ses filets, on en oublierait presque que Hugo Lloris figure parmi les meilleurs gardiens de Premier League. Le Français, critiqué ces dernières semaines, s’est chargé de le rappeler contre Fulham ce week-end (3-1). S’il ne peut rien sur le but de Sidwell, il a en revanche contribué au troisième succès consécutif des Spurs à domicile. Il a notamment effectué une parade de toute beauté sur une tête d'Hugo Rodallega pour empêcher Fulham d'égaliser. L’ex-portier lyonnais a, surtout, éteint tout suspense en arrêtant un penalty à dix minutes du terme. 




Paul Pogba (Juventus Turin)
Si son troisième Scudetto d’affilée ne plus fait aucun doute, la Juventus Turin s’évertue à soigner ses statistiques. Et Paul Pogba, buteur contre Bologne samedi (1-0), n’y est pas étranger. Auteur d’une belle frappe en dehors de la surface - sa 7e réalisation de la saison en Serie A -, le milieu de terrain tricolore n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis le 18 janvier dernier. Moins flamboyant ces dernières semaines, il a été le Bianconero le plus en vue (85,7% de passes réussies et 7 tirs tentés, dont 3 cadrés). Grâce à Pogba, la Vieille Dame a enregistré une 17e victoire d’affilée à domicile cette saison en Championnat. Un record historique. 

LES FLOPS




Franck Ribéry (Bayern Munich)
Déjà emprunté la semaine dernière lors du choc opposé à Dortmund (0-3), Franck Ribéry s’est montré incapable d’inquiéter la défense de l’Eintracht Brunswick dimanche, malgré la victoire du Bayern Munich (2-0). Jamais dans le rythme, peu influent dans son couloir gauche, il n’a pas eu le rayonnement habituel. L’international de 30 ans n’a tiré qu’une seule fois au but et, chose improbable, il n’a gagné que 17,6% de ses duels ! Suffisant pour que Pep Guardiola le remplace à la 73e minute par Thomas Müller. «Peut-être qu'il n'était pas au meilleur de sa forme, mais il joue toujours avec le coeur», l’a défendu le technicien allemand à l’issue du match. Il espère tout de même que Ribéry aura mieux à offrir dès mercredi, en demi-finale aller de C1 contre le Real Madrid. 


Yoan Gouffran
(Newcastle)
Symbole du naufrage collectif de Newcastle, Yoan Gouffran a livré une prestation insipide lors de défaite des siens contre Swansea (1-2).  Seul Frenchie aligné au départ, le milieu de terrain n’a quasiment fait aucune différence sur son côté gauche. En témoigne son pourcentage famélique de duels gagnés (53,3%) au cours de la rencontre. À l’instar de Debuchy ou de Rémy, l’ex-Bordelais semble préoccupé par la situation de son club. En début de saison, Newcastle était considéré comme un eldorado pour de nombreux Français de Ligue 1. Avec cinq défaites consécutives en Championnat, les Magpies n’ont désormais plus rien d’accueillants…

Romain DUCHATEAU



Debuchy, qui a voulu y aller à tous prix... , sans déconner il pouvait viser mieux.

.

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 389
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 10:47:20 (2014)    Sujet du message: Les Français de l'étranger Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Ribéry scintille, Rami vacille
Sous le feu des critiques dernièrement, Franck Ribéry a retrouvé la lumière, à l'instar de Patrice Évra, solide pour la première de Ryan Giggs avec MU. Adil Rami, fébrile, n'a pu empêcher la défaite de Milan, tout comme Jérémy Mathieu avec Valence.



De retour en forme, Franck Ribéry a inscrit son 10e but de la saison en Bundesliga ce week-end. (L'Equipe)



LES TOPS


Franck Ribéry (Bayern Munich)
« Kaiser » Franck n’a pas disparu. Loin de là. Moins fringant, moins percutant ces dernières semaines et très décrié pour sa prestation avec le Bayern Munich contre le Real Madrid en demi-finale aller de C1 (0-1) mercredi dernier, Ribéry a répondu de la plus belle des manières. Lors de la réception du Werder Brême samedi (5-2), l’international français a récité sa plus belle partition. Auteur de son 10e but en Bundesliga – qui met au passage fin à une série de 7 matches sans faire trembler les filets – et impliqué sur deux autres réalisations bavaroises, il a permis au Champion d’Allemagne d’enregistrer sa 42e victoire de la saison toutes compétitions confondues. Conscient que son joueur traversait une mauvaise passe, le public de l’Allianz Arena a scandé à maintes reprises son nom afin de saluer sa belle prestation. Le Real est averti, Ribéry a retrouvé de l’éclat.




Patrice Évra (Manchester United)
Même pas sur la feuille de match lors de la défaite à Everton (0-2) qui a coûté la tête de David Moyes, Patrice Évra a retrouvé les près de Sa Majesté avec Manchester United ce week-end. Pour la première de Ryan Giggs dans le costume de manager, le latéral tricolore a livré une performance sérieuse lors du succès décroché à Norwich (4-0). Solide dans son couloir gauche (66,7% de duels gagnés), toujours appliqué offensivement (4 centres, 3 occasions créées), le Red Devil est, en outre, impliqué sur le deuxième but de Juan Mata. Un match sérieux, sans fausse note, à l’instar de Manchester United qui a sans doute rendu sa copie la plus aboutie de la saison. 

LES FLOPS

Jérémy Mathieu (FC Valence) 
Titulaire inamovible à Valence, Jérémy Mathieu a retrouvé une seconde jeunesse depuis qu’il est positionné en défense centrale. Mais le Français de 30 ans semble légèrement accuser le coup en cette fin de saison. Déjà pas aussi souverain que d’habitude jeudi en demi-aller de Ligue Europa à Séville (0-2), il a été fautif sur le seul but, dimanche, contre l’Atlético Madrid (0-1). Alors qu’il a, durant l’essentiel de la partie, tenu son rang (7 interceptions, 6 dégagements et 2 tacles), l’ex-Sochalien a été battu lors de son duel aérien avec Raul Garcia, auteur de son 9e but en Liga. Pour espérer décrocher une place en finale de C3, les Murcièlagos devront compter sur un Jérémy Mathieu attentif du début à la fin. Sinon…




Adil Rami (AC Milan)
Depuis son arrivée cet hiver à l’AC Milan, Adil Rami est branché sur courant alternatif. Parfois capable de matches solides, il peut aussi lui arriver d’être d’une fébrilité préjudiciable pour sa formation. En témoigne son manque d’assurance lors de la déconvenue des Rossoneri, vendredi, contre la Roma (0-2). Aux côtés de Philippe Mexès, l’ex-Lillois a symbolisé la fragilité défensive de l’arrière garde milanaise (10 ballons perdus pour 2 récupérés, 50% de duels gagnés et 3 fautes commises). Surtout, il s’est fait éliminer avec une facilité déconcertante sur la chevauchée victorieuse de Miralem Pjanic, auteur du premier but romain. À l’heure où son prêt dans la capitale lombarde arrive bientôt à son terme, l’international tricolore de 28 ans ne se distingue pas de la meilleure façon pour un éventuel transfert définitif…

Romain DUCHATEAU

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Thierry Roland
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 15 793
Localisation: Olympe
Masculin
Point(s): -666

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 04:00:20 (2014)    Sujet du message: Les Français de l'étranger Répondre en citant

Non mais là faut vraiment que les journalistes arrêtent te taper sur Rami à la première occasion. Pjanic a driblé à lui seul toute la défense.

Et pour avoir vu tous les matchs de l'EDF où il était titulaire, je trouve que son bilan est très largement positif. Ses moins bons matchs sont ceux de l'Euro, à l'image de toute l'équipe. Moment à partir duquel, tout le monde s'est amusé à le faire passé pour une baltringue à l'image des Sagna, Evra and co ! Il aurait encore largement sa place sur le banc de l'équipe à Deschamps. Surtout quand on est capable de prendre un Abidal au quart de sa forme ou un Evra qui n'a absolument jamais rien apporté à cette équipe.
Et j'ajoute que contrairement aux autres, et malgré des sorties malheureuses dans les médias en club, il a toujours était impeccable en EDF.

Vive Rami !
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 389
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Lun 12 Mai - 11:37:09 (2014)    Sujet du message: Les Français de l'étranger Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Nasri au sommet, Debuchy trébuche
Héros lors du match de titre de Manchester City, Nasri a été éblouissant. Koscielny, lui, a été solide avec Arsenal. Quant aux Français Debuchy et Mexès, ils ont passé un dimanche compliqué du côté de Newcastle et de l'AC Milan.



Pour son dernier match de la saison avec Manchester City, Nasri a été étincelant. (Reuters)


TOPS
Samir Nasri (Manchester City) :
C’est sans aucun doute sa plus belle saison depuis son arrivée à Manchester City. Sourire aux lèvres, dimanche, Samir Nasri l’a terminée de façon somptueuse. À l’occasion du match du titre contre West Ham, le milieu de terrain a inscrit le premier des deux buts (2-0). Une jolie frappe croisée aux vingt mètres qui a ouvert la voie vers un deuxième sacre en trois ans pour les Citizens. «Il ne joue jamais pour lui, il est toujours au service de l’équipe», a rappelé son manager Manuel Pellegrini à l’issue de la rencontre. Une nouvelle belle performance qui ne devrait toutefois pas empêcher son absence de la liste des Bleus, dévoilée mardi soir par Didier Deschamps.



Laurent Koscielny (Arsenal) :
Tout juste prolongé par Arsenal, Laurent Koscielny a justifié dimanche la confiance de son club. Contre Norwich (2-0), le défenseur central a livré une prestation solide. Autoritaire (4 dégagements défensifs et 7 ballons récupérés pour 2 perdus) et précis dans ses transmissions (98,4% de passes réussies), le Gunner a permis à ses partenaires de s’assurer un match tranquille et une victoire sans forcer. Si Bacary Sagna va quitter Londres cet été, Koscielny, lui, est parti pour rester encore quelque temps. Et c’est Arsène Wenger qui s’en réjouit le premier. 

FLOPS
Mathieu Debuchy (Newcastle) :
À l’image de Newcastle en cette fin de saison, Mathieu Debuchy ne scintille plus. Lors du déplacement des Magpies à Anfield dimanche (1-2), le latéral droit a paru dépasser par les offensives de Liverpool. Moins incisif que d’habitude dans son couloir (1 seul centre et 16 ballons perdus), il a en outre souffert face à Sturridge et Coutinho. Un match frustrant tout le long puisque l’ancien Lillois, coupable d’un marquage laxiste, est également impliqué sur les deux buts des Reds. Une fin d'exercice 2013-2014 à vite oublier à un mois de la Coupe du monde.



Philippe Mexès (AC Milan) :
Même si le jet de banane en direction de Kevin Constant a davantage polarisé l’attention lors du match Atalanta-AC Milan (1-2) dimanche, la pâle prestation de Philippe Mexès n’est, encore une fois, pas passée inaperçue. Moins souverain dans les duels (44,4 % de duels gagnés), le défenseur rossonero a souffert face à l’attaquant argentin Denis. Mais il s’est également illustré autrement. Lors de la provocation raciste à l’égard de Constant, il a applaudi ironiquement les supporters de l’Atalanta en guise de réponse. Puis le défenseur tricolore, visiblement fébrile, s’est accroché de manière virulente avec Cristian Raimondi, lui assénant un léger coup de tête…

Rédaction


.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:49:52 (2017)    Sujet du message: Les Français de l'étranger

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com