Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Création d'un conseil national des supporters.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Jeu 17 Avr - 21:25:19 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Un Conseil national des supporters créé



La création d'un Conseil national des supporters de football (CNSF) a été annoncée ce jeudi à l'occasion des premières assises du supporterisme qui se sont tenues au Sénat. À la Nantaise, les Socios Nancy et la Fédération des culs rouges (Rouen) sont les trois groupes à l'origine de ce projet, «mais le Conseil a vocation à accueillir tout le monde, tous les autres groupes de supporters dont les statuts sont reconnus», a indiqué Florian Le Teuff, président d'À la Nantaise.

«Nous créons aujourd'hui le CNSF pour appeler les supporters de France à s'organiser démocratiquement afin de faire entendre le fait qu'ils ont le droit à la parole dans les instances des clubs car ceux-ci, s'ils sont des entreprises, sont également des éléments patrimoniaux, a poursuivi Florian Le Teuff. Il s'agit également de ne plus considérer les supporters comme de simples vaches à lait, car ils sont en réalité des acteurs essentiels du spectacle. Il ne faut plus traiter la question des supporteurs qu'à travers le seul prisme de la répression.»

Dans la foulée de sa création, le CNSF a demandé à rencontrer la nouvelle ministre des Sports Najat Vallaud-Belkacem et son secrétaire d'Etat Thierry Braillard, afin d'être reconnu et aidé par les autorités dans son action. (Avec AFP)

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Avr - 21:25:19 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 500
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Jeu 17 Avr - 22:04:48 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Va expliquer çà à Thiriez.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 500
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 22:22:31 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Le Conseil des supporters prend forme

Trois mois après la création du Conseil national des supporters français, ses responsables ont convié jeudi dernier la presse pour tirer un premier bilan de leurs actions et notamment de leurs rencontres avec les instances sportives et les pouvoirs publics.

Le 17 avril, trois associations de supporters (À la Nantaise, Culs Rouges de Rouen et Socios Nancy) avaient annoncé au Sénat la création du Conseil national des supporters français (CNSF).

Jeudi, deux de ses responsables (Florian Le Teuff et Matthieu Gudefin) organisaient une conférence de presse dans un bistrot parisien afin d'évoquer les dossiers chauds du tout nouveau CNSF.
Ce conseil est censé apporter une réponse au manque criant de passerelles de dialogue entre les supporters d'un côté, et les instances sportives et l'État de l'autre.
Alors que la politique française en matière de gestion des supporters est essentiellement orientée vers les questions de sécurité, le CNSF souhaite montrer que les supporters de football peuvent être partie prenante des prises de décision au sein des clubs de foot et des instances.

Son cheval de bataille ?
La représentation des supporters dans les instances du football français.
« Tous les acteurs du football sont actuellement représentés dans les organigrammes des instances du football : présidents de clubs, joueurs, personnels administratifs, médecins et arbitres. Tous les acteurs... sauf les supporters qui sont pourtant les consommateurs faisant vivre les clubs, mais qui sont surtout les citoyens susceptibles d'apporter la transparence nécessaire à la définition d'une gestion plus responsable du football »

Luc Arrondel, directeur de recherche en économie au CNRS, fait partie du comité d'orientation du CNSF, composé d'universitaires, de journalistes et personnalités des médias, de parlementaires et d'avocats.
Il a souligné que « les clubs ont trop tendance à voir les supporters uniquement comme des clients, des consommateurs. Alors que pour eux, l'aspect financier n'est pas central.»
Le CNSF défend dès lors l'idée que les supporters puissent avoir voix au chapitre comme tout autre acteur du milieu du foot, comme c'est d'ailleurs le cas dans les autres grands pays du foot européen.

Les créateurs du CNSF ont déjà été rejoints par d'autres associations ou initiatives locales (Mouvement Azur et Or de Toulon, Tous Unis pour les Verts, Union des Supporters Valenciennois) qui suivent le même modèles que les fondateurs : soit elles défendent des projets d'actionnariat populaire, soit elles s'efforcent de nouer le dialogue entre le club et les différents acteurs locaux du supportérisme.
Les responsables du CNSF multiplient actuellement les contacts avec différentes associations de supporters dans toute la France.

Si le Conseil n'en est ainsi qu'à ses premiers pas, il s'est déjà efforcé de nouer le dialogue avec les instances. Après la FFF, dont le vice-président, Bernard Desumer, était présent lors des assises d'avril dernier, les représentants du CNSF ont rencontré le 18 juin, le président, Jean-Pierre Louvel, et le directeur général, Philippe Diallo, de l'UCPF (Union des clubs professionnels de football). Le 15 juillet, ils ont été reçus au siège de la LFP par Frédéric Thiriez. La Ligue, dont l'absence lors des assises avait été remarquée, s'est ainsi décidée à dialoguer avec le nouveau Conseil national des supporters.

Ces différentes rencontres prouvent peut-être que l'heure du dialogue a enfin sonné en France. Jusque-là, les recommandations de Michel Platini et de l'UEFA (notamment la mise en place et la formation d'un référent-supporter censé faire le lien entre les tribunes et les dirigeants de clubs) étaient restées lettre morte. Mais ce qui n'est encore qu'une incitation pourrait vite se transformer en obligation (avec sanctions à l'appui en cas de non-respect).

À l'approche de l'Euro 2016, le football français semble conscient qu'il ne peut pas se contenter de moderniser ses stades. Il doit aussi réfléchir à la place des supporters dans un football en constante évolution et dont les logiques économiques semblent parfois prendre le pas sur la passion.
Ce ne sont pas les différents rapports rédigés plus ou moins récemment à ce sujet qui diront le contraire. Du livre vert du supportérisme au dernier rapport Glavany, les spécialistes s'accordent à dire que les supporters doivent, s'ils parviennent à s'organiser, être perçus comme des interlocuteurs responsables et essentiels pour la bonne marche du football.

Mais, comme l'a rappelé Florian Le Teuff lors de la conférence de presse, « rien ne pourra se faire sans la volonté politique.»
À ce titre, le secrétaire d'État aux Sports, Thierry Braillard, a reçu le 16 juillet une délégation du CNSF pour « manifester un encouragement à la structuration du supportérisme en France.»

« On a senti qu'on était soutenus», se réjouit le président d'À la nantaise.

...
Le CNSF appelle « les supporters de chaque club à créer localement des associations rassemblant toutes les tendances du supportérisme pour revendiquer le droit d'être associés à la vie du club de leur cœur et pour contribuer à la structuration nationale du supportérisme.»

La prochaine grande réunion devrait avoir lieu dans le courant du premier trimestre 2015.
« Selon une proposition de la FFF, une table ronde rassemblera les dirigeants des instances françaises du football (UCPF, FFF, LFP) et le CNSF. Thierry Braillard souhaite que l'État s'associe pleinement à cette initiative dans la perspective d'une reconnaissance officielle du CNSF, dès lors que cette structure œuvre à la représentativité de toutes les tendances du supportérisme, au service des valeurs du sport.»

Cette échéance devrait laisser le temps au CNSF de poursuivre son développement et d'arriver à la table ronde avec une légitimité qui dépendra notamment du nombre de groupes de supporters associés à ce projet.


Extrait de Sofoot
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 07:50:09 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

L'idée de départ est bonne, sans aucun doute, mais encore faut-il que les différents groupes de chaque club, arrivent à s'entendre, et à désigner (élire ?) un représentant valable, pas simplement une grande g... avec un QI de bigorneau, ça c'est pas gagné d'avance. Ceux qui ont créé cette association ont l'air de tenir la route, chercheur CNRS, universitaires, journalistes...

Et après que ça ne fasse pas un corporatisme pour  chaque club. Que les représentants, qui je suppose seront élus pour avoir une légitimité, travaillent pour les supportes de tous les clubs et pas seulement pour celui de X ou Y parce qu'ils représenteront les plus gros clubs. Dans une organisation comme celle-là, 1 club = 1 voix et pas X nombre de voix en fonction de l'importance des clubs en question, sinon ça ne servira à rien. Je vois que les 3 à l'origine, sont des représentants de "petits clubs" (À la Nantaise, Culs Rouges de Rouen et Socios Nancy), ça devrait aller.

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Kara
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 29 018
Localisation: Tombouctou
Masculin
Point(s): 75

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 15:46:18 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Je pense qu'au début ca marchera mais le jour ou ils auront leur 1ere victoire face à la ligue, ça risque de ce déchirer

Dernière édition par Kara le Mar 22 Juil - 20:14:47 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 500
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 19:29:07 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Cà m'étonnerai que les plus gros groupes de supporters en France acceptent.
Généralement les gros groupes de supporters passent leur temps à prendre de haut les autres groupes, et même quand ils supportent le même club.
Les membres suivants remercient chtiga42 pour ce message :
Ignacio (22/07/14)
Revenir en haut
Kara
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 29 018
Localisation: Tombouctou
Masculin
Point(s): 75

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 20:20:32 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Ba déjà c'est une initiative des nantais donc y aura pas les rennais 

Après au sein même des clubs ça va etre tendu, typiquement je vois mal à Lille les DVE et les autres se regrouper dans une même asso comme le conseil le CNSF
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mar 22 Juil - 21:26:48 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Non seulement se regrouper, mais surtout parler d'une seule voix, là c'est du domaine de l'utopie. Rolling Eyes Rolling Eyes
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 500
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 18:47:46 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

UP !!!!!!
Revenir en haut
Jacquesdavid


Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2014
Messages: 1
Masculin
Point(s): 0

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 10:53:09 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Certes ce conseil peut être difficile à se former mais il serait utile. J'en ai marre de me faire cataloguer d'ultra quand je dis que je suis abonné en tribune nord. Si ca peut changer l'image des supporter pourquoi pas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kara
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 29 018
Localisation: Tombouctou
Masculin
Point(s): 75

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 10:57:48 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Oui il peut même être plus que bénéfique. Faire enfin entendre une voix qui ne vois pas le foot uniquement que comme une question de rentabilité.

Mais les obstacles seront nombreux avant que ce conseil puisse réellement jouer un rôle.


Et au passage
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 20:08:36 (2014)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant



L'Association nationale des supporters veut être reçue par M. Kanner



L'Association nationale des supporters (ANS), qui fédère des groupes de fans de clubs de Ligue 1 et Ligue 2, a adressé lundi un courrier au ministre des Sports Patrick Kanner pour lui demander une rencontre afin d'évoquer «les questions d'accueil, de sécurité et de gestion des supporters».«La majorité des associations de supporters de France constate, depuis de nombreuses années, que les instances du football français et les pouvoirs publics les écartent des débats les concernant et plus largement des questions d'accueil, de sécurité et de gestion des supporters», écrit l'ANS dans un communiqué transmis à l'AFP. Si elle note que «localement, les différents acteurs réussissent encore à cohabiter dans certaines villes», l'association juge que «l'intervention des services de l'Etat (...) à l'échelle nationale, et des instances du football, vient presque systématiquement entraver cette volonté partagée de dialogue et de bon fonctionnement».

.

_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 500
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 19:00:49 (2015)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Le Conseil national des supporters (CNSF), créé l'an passé, a dévoilé ce dimanche 11 janvier 2015 son "Manifeste des Supporters" qui revendique notamment le droit de siéger au sein des instances dirigeantes du football français et qu'il soumettra au président de la FFF Noël Le Graët, mercredi prochain.

"Ce manifeste porte trois revendications: une représentation des supporters dans les organes de décision du football français, l'affectation de moyens pour la création d'un véritable cadre de dialogue (0,01 % des droits TV) et la pérennisation des échanges avec les présidents des instances nationales du football", indique le communiqué.

Mercredi, après son entrevue en matinée avec M.Le Graët, le CNSF présentera à l'Assemblée Nationale, dans l'après-midi en présence de parlementaires signataires du manifeste parmi lesquels les anciennes ministres des Sports Marie-George Buffet et Valérie Fourneyron, "le contenu d'une proposition de loi à l'Assemblée nationale permettant l'implication des supporters dans la gouvernance des clubs et des instances nationales du football".
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mer 11 Fév - 21:36:27 (2015)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Supporters: une loi pour dribbler les instances?
Des parlementaires de tous bords ont, comme prévu, présenté mercredi à Paris une proposition de loi visant à impliquer les supporters dans la vie des instances et des clubs. Ce texte permettrait de contourner l'opposition de la FFF et la LFP qui ont boudé les "Assises du supportérisme" organisées au Sénat.



Une loi pourrait permettre aux supporters d'atteindre leur but. (L'Equipe)




Réclamé par l'UEFA, recommandé par le rapport Glavany sur le football durable, le rapprochement entre clubs et associations de supporteurs pourrait faire l'objet d'une proposition de loi en raison des réticences des instances du football français. Réunis mercredi après-midi au Sénat lors des Assises du supportérisme, des parlementaires de toutes obédiences ont en effet présenté un texte permettant l'implication des supporters dans la vie des clubs et des instances nationales.

Soutenu entre autres par Marie-George Buffet (PCF), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), François de Rugy (EELV) ou Dominique Bailly (PS), le texte dépasse les clivages et prévoit d'imposer la représentation des supporters dans les instances, les fédérations, dans les sociétés commerciales qui exploitent les clubs et étendre les dispositions sur le crowfunding (financement participatif) afin de permettre à des supporteurs de devenir actionnaires.


La FFF conteste la représentativité des associations de supportersCe recours à l'arsenal législatif est en partie le résultat du refus des autorités du football (fédération, ligue et représentants des clubs), de dialoguer avec les différentes associations de supporteurs réunies dans le Conseil national des supporters de football (CNSF). «La FFF est ouverte au dialogue avec les supporters, mais avec une organisation structurée et représentative», indique-t-on à la FFF qui, comme la Ligue et l'UCPF, avait laissé sa chaise vide, mercredi, sous-entendant que le CNSF n'est pas représentatif.

Or ce Conseil, fédérant quatre associations de supporters, est déjà reconnu par l'association européenne des supporteurs (Supporters Direct Europe), adoubée par l'UEFA. Cette dernière avait, l'an dernier, fustigé l'absence de dialogue imposé par la FFF, comparée sur ce point à ses homologues de «Moldavie ou d'Azerbaïdjan», les deux derniers pays de la confédération où le dialogue autorités-supporteurs est au point mort.

Le gouvernement soutient la proposition de loi
Le secrétaire d'Etat aux sports Thierry Braillard, auteur de l'allocution d'introduction des Assises, a donné son aval au texte de la proposition de loi. C'est son prédécesseur, Valérie Fourneyron, qui avait commandé au député PS Jean Glavany, un rapport sur le football durable dont les recommandations en matière de supportérisme, signées par la FFF, la Ligue et l'UCPF, sont restées lettre morte.

Avec AFP



.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

En ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 386
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Jeu 12 Fév - 12:18:40 (2015)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters. Répondre en citant

Sur l'Equipe.fr

Face aux supporters, les trois chaises vides du foot français
Contrairement au Secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard, la FFF, la LFP et l'UCPF ont refusé d'assister, mercredi au Sénat, aux deuxièmes Assises du supportérisme. Une absence qui traduit un refus du dialogue et de la mauvaise volonté selon les acteurs présents.



Noël Le Graët et Frédéric Thiriez en 2008 (L'Equipe)




La grande famille du football français avait tout pour se réjouir de la tenue des deuxièmes Assises du supportérisme. Mais ce mercredi, au Sénat, trois chaises étaient vides: la Fédération française de football (FFF), la Ligue de football professionnel (LFP) et l’Union nationale des clubs professionnels (UCPF) ont choisi de boycotter le rendez-vous, alors même que le Secrétaire d’Etat aux sports, Thierry Braillard, avait, lui, fait le déplacement. 

Organisées par le Conseil national des supporters français (CNSF), une jeune association qui promeut l'implication des supporters dans la vie des clubs, ces Assises ont réuni entre autres des représentants de nombreux clubs de supporters français et les deux principales associations nationales (ANS et CNSF), deux dirigeants de la puissante organisation européenne Supporters Direct Europe, deux députés (Nicolas Dupont-Aignan et François de Rugy), deux sénateurs (Dominique Bailly et Ronan Dantec) et deux sociologues spécialistes de la question des supporters. En est sortie une proposition de loi, soutenue par ces parlementaires de différents camps politiques, destinée notamment à imposer la représentation des supporters dans les instances.

Seules manquaient donc à l'appel... la FFF, la LFP et l’UCPF, les trois têtes du football français, pourtant conviées avec insistance par les organisateurs. Leur réponse? «Nos instances font, depuis quelques temps, l'objet de diverses demandes émanant de différentes organisations se prévalant du statut de structure représentative des supporters en France, ont-elles fait savoir dans un e-mail commun adressé aux organisateurs. A ce stade, si nous sommes bien entendu disposés à engager des discussions sur le thème du "supportérisme", il serait prématuré de privilégier une organisation donnée.» Autrement dit: le dialogue avec ces supporters ne les intéresse pas.

Les instances rappelées à l'ordre par le Secrétaire d'Etat

La réticence des instances françaises du football à intégrer les supporters aux discussions sur des sujets qui les concernent directement, comme la sécurité, n'est pas nouvelle. «En France, on a la perception que les supporters sont une nuisance», déplorait même William Gaillard, conseiller spécial de Michel Platini à l'UEFA, dans les colonnes du Parisien mercredi matin. Il souligne que le pays «est très en retard dans ce domaine».

Mercredi, après avoir précisé qu'il se sentait «en sécurité» en compagnie des représentants des supporters et qu'il n'avait pas en face de lui «une horde de sauvages», le secrétaire d'Etat Thierry Braillard a, devant l'assemblée, «regretté que les instances ne soient pas là»: «la moindre des choses est de venir dialoguer, même pour manifester son désaccord», a-t-il rappelé. Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique, a lui aussi souligné que «des supporters sont venus de très loin, ont pris de leur temps, mais que les différentes instances n’ont pas pris la peine d'être là». «Elles ne sont pas à la hauteur de leurs responsabilités», a-t-il ajouté.

Pour l’ensemble des acteurs présents aux Assises, les arguments invoqués par la FFF et la LFP sont difficilement recevables. D'une part, la remise en question de la représentativité des associations présentes. Bien sûr, le CNSF ne représente qu'une infime partie des millions de supporters qui se rendent au stade en France chaque année. Mais cela n'empêche pas le Secrétaire d'Etat aux Sports, de nombreux hommes politiques et tous ceux qui défendent l'utilité du dialogue avec les supporters d'en faire des interlocuteurs. Et il a été longuement souligné ce mercredi que l'UEFA et les fédérations de nombreux autres pays ont, depuis des années, encouragé la création et le développement d’organisations, plutôt que de contester leur légitimité, les aidant même à se structurer et à gagner en représentativité.
Le dialogue fait pourtant consensus en Europe

«Si un club entretient de bonnes relations avec ses supporters, il s'évite beaucoup de problèmes»,

D'autre part, la soi-disant confusion créée par le fait qu'il existe plusieurs associations, dont le CNSF et l'Association nationale des supporters (ANS), ne paraît pas insurmontable. L'UEFA mais aussi la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l'Europe n'ont aucun problème à travailler avec les deux grandes associations de supporters européennes bien distinctes que sont Supporters Direct Europe (SDE) et Football Supporters Europe (FSE).

Longuement présentée lors de ces Assises, la vision suivante fait consensus en Europe: le dialogue entre supporters, institutions du football, clubs et police n'est pas une solution miracle pour régler les problèmes comme la violence dans et aux abords des stades, mais il est un outil indispensable à la mise en place d'une réelle politique de prévention complétant le volet répressif déjà en place dans la plupart des pays européens.

«Si un club entretient de bonnes relations avec ses supporters, il s'évite beaucoup de problèmes», déclarait William Gaillard, dans son interview au Parisien. Sous la houlette de son président français, l'organisation européenne a fait du dialogue avec les supporters une priorité, et travaille étroitement avec les deux plus grandes associations de représentation des supporters du continent, SDE et FSE. Tous nos voisins ont lancé au cours des dernières années des initiatives pour intégrer les supporters aux efforts de prévention de la violence.


Thierry Braillard dans les locaux de notre journal en septembre 2014 (L'Equipe)



Priorité à la répression

En France, de nombreuses personnalités politiques soutiennent ce mouvement. Dès 2013, le député Thierry Braillard et l'ancienne ministre des Sports Marie-George Buffet appelaient dans un rapport parlementaire à mieux associer les supporters «à la vie et la gestion des clubs et leur réserver une place dans les conseils d’administration». L'année suivante, c'était au tour du député Jean Glavany de conclure, dans un rapport commandé par la ministre des Sports Valérie Fourneyron, que «le dialogue entre les autorités publiques, les clubs et les associations de supporters est une pièce maîtresse» dans la lutte contre la violence.

Des recommandations guère suivies par les instances dirigeantes du foot français. Si les supporters français ont encore du chemin à parcourir en termes d'organisation, de représentativité et de responsabilisation, il est clair que la LFP et la FFF ne font rien pour les aider à accomplir ces objectifs. Elles font même preuve d'une mauvaise volonté flagrante. Pour elles, la question de la sécurité est une affaire qui se règle sans les principaux intéressés, et qui doit s'articuler autour d'un grand principe: la répression.


«La meilleure prévention, c'est la peur du gendarme et la crainte de la répression»

Une semaine avant les Assises du supportérisme, la Direction nationale de lutte contre le hooliganisme (DLNH), l'organisme créé en 2009 pour coordonner la lutte contre la violence dans les stades, organisait son séminaire annuel. Une réunion que la FFF et la LFP n'ont cette fois pas voulu rater: la première a accueilli les débats dans son siège parisien, la deuxième a envoyé son président, Frédéric Thiriez, faire un discours résolument sécuritaire.

«Bien sur, indépendamment de la répression, il y a des actions de prévention, a-t-il déclaré. Mais enfin, la meilleure prévention, c’est quand même la peur du gendarme et la crainte de la répression. Quitte à apparaître comme un président de la Ligue sécuritaire, ce qui ne me gêne pas du tout, je suis décidé à poursuivre cette politique de tolérance zéro envers la violence.»

Les priorités des instances françaises ont le mérite d'être claires. Thierry Braillard, lui, a préféré insister sur le fait que «le monde du sport se doit faire de la prévention», et conclu son intervention aux Assises du supportérisme en assurant à son auditoire: «Ma porte sera toujours ouverte et vous aurez toujours chez moi un interlocuteur pour dialoguer.»

G.F., I.C. et A.De.

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41:23 (2017)    Sujet du message: Création d'un conseil national des supporters.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com