Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Le derby est-il vraiment joué d'avance ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 10:04:18 (2011)    Sujet du message: Le derby est-il vraiment joué d'avance ? Répondre en citant

Les Lensois, 17e mais avec un mental tout frais, se déplacent à Lille, chez le leader et le meilleur buteur du championnat. Les débats pourront-ils s'équilibrer par la force du derby ? GAËLLE LAURENT-DRIDI (AVEC ARNAUD PAPIN) > sports@nordeclair.



fr
Un coup d'oeil au classement suffit à poser le contexte du derby : pour mesurer l'écart entre Lille et Lens sur un écran d'ordinateur, il faut presque utiliser la roulette de la souris. Seize places entre les deux clubs, c'est le fossé le plus large recensé sur les vingt dernières années.
Entre un leader qui le sera toujours à l'issue de cette journée, et un ex-relégable qui peut retomber dans la zone rouge au moindre coup de vent, l'issue du derby semble d'ores et déjà ficelée. Cette théorie s'appliquera-t-elle aussi facilement ce soir ? « Tout le monde nous donne perdant, parfois avec trois, quatre ou cinq buts d'écart. C'est encore plus motivant pour nous », prévient Toifilou Maoulida. « Dans un derby, tout peut arriver. Il faut que l'on soit prêt », répond Rudi Garcia.


Ce qui confirme la théorie. La meilleure attaque du championnat (38 buts) est en train de se refaire une santé défensive : deux penalties encaissés en sept matches (Saint-Étienne et Forbach) alors que la défense a quasiment changé à chaque fois (sauf entre Nancy et Nice).


Avec un duo d'attaquants Sow-Gervinho qui émarge déjà à 25 buts, les Lillois sont invaincus depuis trois mois en championnat. Et on voit mal ce qui pourrait les perturber dans leur élan. Pour beaucoup, Lille est l'équipe qui pratique le plus beau football de France. « Il faut avoir les capacités techniques et une certaine intelligence pour pratiquer ce type de football. Et eux, ils l'ont. Un match difficile nous attend », analyse Laszlo Bölöni.

Bölöni : « Je me fous
que ce soit un derby »

Dernier petit « plus » pour les Lillois : le match a lieu à domicile, dans une enceinte où Lens n'a jamais gagné (dernière victoire à 2002-2003, à Grimonprez-Jooris). « On aura besoin de notre public, qui a été très présent depuis le début de saison, poursuit Rudi Garcia. C'est toujours sympa de jouer à Bollaert, mais là, c'est chez nous ».
Ce qui infirme la théorie. Lens est dans un état d'esprit positif qui joue en sa faveur : une certaine confiance après deux victoires importantes contre Saint-Etienne (2-1) et Caen (2-0), une envie de revanche après le match aller (4-1) et un entraîneur aux idées fraîches.
« Je me fous que ce soit un derby, lance-t-il. Il y en a dans tous les pays ». Néanmoins, si la suprématie régionale purement sportive est atténuée par l'écart entre les deux équipes, en ce qui concerne les supporters, c'est autre chose. Maoulida, à Lens depuis quatre ans, le sait : « Une victoire dans le derby me manque, j'espère en décrocher une tant que je serai lensois ».
Pour l'attaquant lensois, le mental des « sang et or » sera l'une des clés du derby. « Nous sommes animés par un meilleur état d'esprit, et nous sommes dans une bonne dynamique. J'espère que nous continuerons cette série ». Les Lensois seront peut-être les plus à même de « profiter » de l'état de la pelouse, peu propice au jeu court et rapide.
Mais Laszlo Bölöni, qui ne visionnera pas le match aller, n'a pas non plus prévu de regarder le LOSC jouer ce soir : « Il s'agit sans doute d'un match spécial, mais le résultat reste prioritaire. Lille ne m'impressionne pas. Mais je respecte ce club. Il y a la continuité et le travail du staff technique. Mais sans paraître prétentieux, j'ai eu l'occasion de voir d'autres choses dans le football tout au long de ma carrière ». Son président, Gervais Martel, fait mine de complimenter les voisins, avant de se raviser : « Les Lillois sont premiers, tant mieux pour eux. Ils ont fait le travail. Lille peut être champion, ce sera peut-être son premier titre depuis 1955. Les nôtres sont plus récents ». Ne jamais oublier : sans « pique », ce ne serait pas tout à fait un derby. w
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Jan - 10:04:18 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tobby
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 7 416
Masculin
Point(s): 22

MessagePosté le: Sam 29 Jan - 10:04:44 (2011)    Sujet du message: Le derby est-il vraiment joué d'avance ? Répondre en citant

Cinq ans après son premier Lille - Lens, l'attaquant du LOSC dispute sa dernière confrontation régionale ce soir. « PAF », en fin de contrat en juin prochain, assure ne toujours pas savoir dans quel club il évoluera la saison prochaine.




Avec son départ, c'est un des derniers vestiges de l'ère Puel qui désertera le club en fin de saison. Pierre-Alain Frau (30 ans), jamais vraiment considéré comme un cadre par Rudi Garcia, ne s'est pas vu proposer de prolonger l'aventure. Le LOSC verra ainsi un joueur capable d'inscrire plus de 15 buts toutes compétitions confondues la saison dernière partir vers d'autres cieux et ne touchera pas un kopeck dans cette opération. « Je n'ai aucun regret d'être resté une saison supplémentaire au LOSC, prétend le Sochalien de formation. Je vis bien la situation, j'ai quand même pas mal de temps de jeu. Si on était 10e et que je ne jouais pas un match, les choses seraient différentes » . Ce soir, il débutera le derby depuis le banc de touche, sa vigie depuis le début de saison et l'émergence de Moussa Sow. En décembre 2005, Frau avait déjà démarré un Lille - Lens, quelques jours après son arrivée dans une formation artésienne alors dirigée par Francis Gillot.
À Lens, il est aligné en pointe et sur les ailes de l'attaque. Au LOSC, il est l'une des solutions de remplacement de Moussa Sow quand il n'est pas titularisé en soutien de De Melo dans les rencontres visées par le turn-over de Garcia. « C'est un nouveau poste pour moi. Je ne suis pas un N.10 ou un passeur, j'essaie d'être toujours présent à la finition mais j'ai plus de liberté dans le jeu. Tant mieux, ça donne une nouvelle corde à mon arc » .



« J'évite d'en faire
une psychose »

Reste à savoir pour toucher quelle cible. Le joueur assure chercher un challenge quasi-identique à celui du LOSC et vouloir continuer à jouer une coupe d'Europe régulièrement. Cet hiver, Nice et Saint-Étienne ont été annoncés comme point de chute possible. « Des choses ont été écrites à droite à gauche mais il n'y a rien de concret pour l'instant. J'ai encore un bon niveau, je peux apporter un plus à une équipe. Après, on verra bien ce qui m'est proposé ».
De là à dire qu'il y pense le matin en se rasant, il n'y a qu'un pas. « Forcément, ça me tracasse un peu de ne pas savoir où je serai dans quelques mois. J'évite d'en faire une psychose mais je ne cache pas que j'aimerais savoir rapidement où je vais aller ». L'annonce est passée.
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:13:51 (2017)    Sujet du message: Le derby est-il vraiment joué d'avance ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com