Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Les finances du LOSC

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 08:38:33 (2015)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Sur l'Equipe.

Les comptes dans le vert
Le 17/12/2015 à 07:57:00



Salomon Kalou était passé de Lille au Hertha Berlin (ALL) à l'été 2014. (L'Equipe)


Le LOSC a présenté mercredi ses comptes 2014-2015, comptes qui présentent un bénéfice comptable de 1,2 million d'euros. Un bilan positif obtenu par les Dogues grâce à un résultat exceptionnel (ventes de Kalou, Diaby, Kjaer, Gueye et Ad. Traoré) qui lui a rapporté 35,5 millions d'euros.




Tant mieux, mais on voit ou ça nous mène de vendre les meilleurs de l'effectif, on galère...

Après est-ce qu'on peut faire autrement ??? Le LOSC ne sera jamais jamais qu'un petit club a la merci des marchés, dès qu'un joueur sort du lot, il se fait happer par les sirènes de la PL ou d'autres gros. On arrivera jamais à sortir du lot, je dis pas être un top européen, mais seulement un club qui arrive à finir dans le trio de tête de la L1 presque chaque année et à figurer dignement en CL ou EL, c'est à dire passer au moins le 1° tour et plus selon le tirage au sort. Et cela régulièrement. Pour nous c'est foutu.
Mais en y réfléchissant bien, c'était pas ce qui nous avait été promis juste après le doublé... avec en prime l'entrée dans le GS ? On nous aurait menti ! Nooooooon, pas possible !

.

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 08:38:33 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nicolasmag
Arbitre
Arbitre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2010
Messages: 29 967
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猴 Singe
Point(s): 510

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 11:28:14 (2015)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

L'entrée du GS, ben imagine on serait rester au stadium pour equilibrer les comptes on aurait jouer avec la CFA

Citation:
dès qu'un joueur sort du lot, il se fait happer par les sirènes de la PL ou d'autres gros.

On a reussi à retenir pendant longtemps Eden Hazard malgré des tas de propositions.
On aurait pu aussi tenir pour garder Origi 1 ou 2 ans mais on a eu trop peur que sa cote chute et on a eu raison
Idem pour Traore.
Pour Kalou c'est un problème de gros salaire.
Pour Kjaer, c'est moins comprehensible.
Pour Diaby c'est parcequ'on croyait pas en lui.
Pour Gueye c'est l'erreur du au fait de pas reussir à faire partir Mavuba. Il etait son successeur.
_________________
1er des Pronos 2010/2011 et 2012/2013 + 2ème en 2011/2012
1er de l'Affluence du Losc 2012/2013 + 2ème en 2011/2012
2ème des Pronos d'avant saison 2013/2014 et 2012/2013
2ème des pronos Coupe du Monde 2014
3ème de Defaitistes/Optimistes 2012/2013
Revenir en haut
MSN
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 11:54:48 (2015)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

C'est pas moi qui le dis.   OK, il aurait fallut y penser avant, c'est certain.  nous a toujours annoncé le GS comme la clef du développement du club, l'équipement sans lequel on ne pourrait pas progresser... on voit, on voit. 


LOSC – Michel Seydoux: «Le Grand Stade n’est pas un atout»
Publié le 23/02/2015
La Voix du Nord


Interrogé par nos confrères des Echos, le président du LOSC Michel Seydoux critique le coût du Stade Pierre Mauroy pour son club. Une sortie clairement liée à sa volonté de voir le Belge Marc Coucke, actionnaire minoritaire depuis le début de l’année, s’investir plus. Explications.



Il est bien loin le temps où Michel Seydoux et les dirigeants du LOSC se félicitaient d’avoir un des stades les plus modernes d’Europe. Inauguré à l’été 2012, le Grand Stade, rebaptisé depuis stade Pierre-Mauroy, n’a pas rapporté les moyens supplémentaires qu’espérait le président du club nordiste. Les difficultés financières du LOSC, et du foot français dans son ensemble, n’ont pas aidé et l’équipement communautaire est désormais presque considéré comme un « poids ».


Le LOSC s’est engagé auprès de la communauté urbaine à payer chaque année un loyer de près de 5 M € pour utiliser le stade. Ce prix est aujourd’hui dénoncé par Michel Seydoux, qui l’a encore répété à nos confrères de l’Echo : « Le Grand Stade n’est pas un atout. C’était un des projets les plus onéreux, le loyer est hors de prix. Le stade est extrêmement lourd en personnel. L’économie de ce stade et son coût de revient n’ont pas été pris en compte ».


La sortie est rude et accompagnée d’une charge également sur le foot français « invendable » selon lui. Des propos qui font écho à l’interview que le président du LOSC nous avait accordé la semaine dernière à propos des droits de diffusion record signés en Angleterre. : « Notre tombe est creusée. Le retard est pris », nous avait-il notamment confié.
Marc Coucke en attente

Mais la sortie de Michel Seydoux rappelle également celle il y a quelques semaines de Marc Coucke. L’homme d’affaires belge s’exprimait sur la RTBF sur son envie de s’investir davantage au LOSC. « Je veux d’abord bien analyser la situation avant d’aller plus loin, savoir par exemple si ce stade Pierre-Mauroy est un avantage ou un désavantage », avait notamment déclaré Coucke, actionnaire à 5 % depuis l’été dernier et qui envisage de monter sa participation à 25 %.


Dans les colonnes des Echos, Michel Seydoux va un peu plus loin en annonçant son intention de renégocier le prix du stade : « L’équilibre du stade va avec la bonne santé du club. Si celui-ci est en capilotade, ce n’est pas la peine d’espérer pour le stade ! Il faut discuter les coûts avec tout le monde ». Reste à savoir si la métropole, dans un contexte financier tendu pour toutes les collectivités locales, peut se permettre de revoir le loyer du LOSC à la baisse.




Villeneuve-d’Ascq : le loyer du stade Mauroy trop cher? Damien Castelain tacle le président du LOSC
Publié le 25/02/2015 - Mis à jour le 25/02/2015 à 16:03
PAR STÉPHANE HUBIN


La location du stade Mauroy coûte-t-elle trop cher au LOSC ? C’est en tous les cas ce qu’a affirmé le président Seydoux à nos confrères des Échos lundi, dévoilant souhaiter une renégociation du loyer. Pas question lui rétorque le président de la MEL, qui y va les pieds en avant, bien décollés du sol…




L'AVIS DE M. SEYDOUXL’idylle conclue entre le LOSC, la MEL et Eiffage autour du stade Pierre-Mauroy peut-elle voler en éclats ? Le président du LOSC a en tous les cas allumé une belle mèche ce début de semaine en déclarant au journal Les Échos que « le Grand Stade (n’est) pas un atout. C’était un des projets les plus onéreux, le loyer est hors de prix. »
Une sortie inattendue, loin des envolées lyriques de 2012, que le président de la Métropole européenne de Lille n’a pas du tout appréciée et à laquelle il répond sèchement. « S’attaquer au loyer du stade Mauroy, établi à 4,2 M € par an sur un budget de 100 M €, c’est se tromper de cible », reprend de volée Damien Castelain, pour qui « les choses sont claires depuis le départ : la convention, discutée en 2008, a été signée en 2009 et est strictement appliquée. Il n’y a pas de surprise. »
Mais pour Michel Seydoux, entre l’arrivée du LOSC frais champion de France dans son nouvel écrin de Villeneuve-d’Ascq en août 2012 et aujourd’hui, de l’eau a coulé sous les ponts côté finances. Et le président du LOSC ne cache pas son intention de renégocier le loyer de la location du stade Pierre-Mauroy. Hypothèse que rejette catégoriquement Damien Castelain.
« Michel Seydoux en a largement pour son argent »

« Si M. Seydoux veut diminuer ses charges, ce n’est pas là qu’il faut chercher. Le stade lui coûte 4,2 M € par an, 4,5 M € à partir de l’an prochain, pour 16M € de recettes de match par saison. Ses charges de personnel sont elles de 62 M € » tacle le président de la MEL, surpris par la manœuvre du président du club pour lequel le stade a été construit.


« On ne découvre pas les choses en 2015… La convention est signée depuis longtemps. Et le loyer du stade est conforme à ce qui se pratique ailleurs pour de tels équipements. Je pense qu’avec ce beau stade de 50 000 places au toit rétractable, Michel Seydoux en a largement pour son argent. D’autant qu’avec la suppression de la taxe spectacle par le gouvernement, le LOSC va économiser 800 000 € cette année. Autant dire qu’une renégociation du loyer n’est absolument pas envisageable. »

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
jo2908 (COURBIS)
Joueur de Ligue 1
Joueur de Ligue 1

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2015
Messages: 1 162
Localisation: carvin
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq
Point(s): 0

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 17:21:18 (2015)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Déjà il y a eu des erreurs de gestion après le doublé je pense que le problème du grand stade est plus vicieux c'est un stade qui peut tout à fait être rentable mais que si tu arrive à le remplir totalement et à chaque match mais bon pour cela il faut une équipe qui joue le haut de tableau que l'équipe gagne les matchs et qu'il y ait du spectacle, en faite il faudrait qu'on ai des Qataries qui mettent du pognon pour renforcer l'équipe on a le stade on a le centre d'entrainement et de formation.
_________________
Le lOSC pour toujours

Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort, c’est pour les autres que c’est difficile… Quand on est CON, c’est pareil.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 416
Localisation: Ronchin
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Ven 18 Déc - 19:10:56 (2015)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Il y a bien longtemps que le budget du LOSC n'est plus proche de 100 millions.
Et c'est sur que le stade a couté bien trop cher pour ce que l'on en fait.
Eiffage est bien connu dans le milieu pour ne pas être une entreprise trop regardante à la dépense pour obtenir un marché,... mais je l'ai déjà dis.
_________________
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 23:43:43 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Sur l'Equipe.

67 millions de pertes pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 en 2014/15
Le 26/01/2016 à 16:00:00 | Mis à jour le 26/01/2016 à 16:02:58



INFO L'ÉQUIPE

Les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ont cumulé 67 millions d'euros de pertes en 2014/15. (L'Equipe)


Un courrier électronique a été adressé, ce mardi après-midi, aux clubs de L1 et de L2 par Frédéric Thiriez, le président de la Ligue, afin de leur exposer la situation économique du football français. Dans ce mail, que nous nous sommes procuré, le patron du secteur professionnel dévoile «les premiers résultats cumulés (au terme de la saison 2014-2015), avant publication du rapport détaillé de la DNCG d’ici le mois de mars».

Dans le détail, «en Ligue 1, le résultat net cumulé est déficitaire de 56 millions d’euros contre 103 la saison précédente, soit une réduction du déficit de 46%. En Ligue 2, la perte cumulée s’élève à 11 millions contre 10 millions (de bénéfice) la saison précédente. Le total L1+L2 est donc négatif de 67 millions d’euros, au lieu de 93 en 2013-2014, une amélioration de 28%». «Ces résultats s’expliquent principalement par une maîtrise de la masse salariale qui diminue de 25 millions et par une hausse des plus-values de mutation de 42 millions», précise Frédéric Thiriez. Reste que les clubs français ont bouclé leur septième exercice comptable négatif consécutif…

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 416
Localisation: Ronchin
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 16:54:52 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Les comptes du foot français dévoilés : le LOSC dans le positif !


Dans son édition de ce mercredi, L'Equipe dévoile au grand jour le rapport de la DNCG sur les comptes des clubs professionnels français (L1 et L2 confondues). On y observe une baisse de la perte globale, qu'explique en grande partie l'exode de nos meilleurs joueurs vers les championnats étrangers...

Ça commence à devenir une habitude. Pour la septième année consécutive, le football professionnel français a affiché des résultats négatifs à l'issue de l'exercice 2014-2015.
C'est ce que révèle L'Equipe dans son édition du jour, en dévoilant les chiffres du rapport de la DNCG qu'il s'est procuré. Alors certes, les 56 M€ de pertes représentent une forte baisse par rapport aux 102 de la saison précédente, mais cet écart plutôt flatteur doit être analysé à travers le prisme de l'inflation sur les dernières périodes de mercato.

En effet, le rapport souligne que 221 M€ ont été générés par les clubs français sur les transferts de joueurs, notamment grâce à la nouvelle manne financières des clubs anglais, qui ont anticipé l'entrée en vigueur du nouveau contrat de droits télévisuels pour la tranche 2016-2019 (3,5 milliards d'euros annuels). 221 millions, c'est 42 de plus que l'année précédente (179 M€), ce qui explique en - très - grande partie la baisse des pertes globales des clubs pros dans l'Hexagone.
Mais ces derniers ne sont pas tous à mettre dans le même sac !

Si certains font figure de bons élèves, comme Montpellier, Nice, Lille, Guingamp ou le PSG - même si son cas reste à part, qui affichent tous des résultats positifs sur la saison 2014-2015, d'autres ont littéralement plombé les comptes de la Ligue 1.
"Lyon, Rennes et Bordeaux bonnets d'âne", titre L'Equipe, qui précise les pertes : 13,4 M€ pour les Girondins, 15,8 pour le Stade Rennais et 21,4 M€ pour l'Olympique Lyonnais !
Des chiffres qu'il faut, là encore, observer à la lumière des stratégies des clubs concernés - l'OL finance son stade et en est propriétaire, mais qui rendent bien compte de la difficulté des trésoriers de Ligue 1 à ajuster leurs comptes.
Parviendront-ils à régler la mire, d'ici au 30 juin prochain ?

Les comptes des clubs de L1 pour l'exercice 2014-2015

Paris SG : +10,6 M€
Montpellier : +2,1
Nice : +0,9
Lille : +0,9
Guingamp : 0,5
Saint-Etienne : équilibre
Nantes : équilibre
Reims : équilibre
Monaco : équilibre
Evian-TG : équilibre
Caen : -0,2
Bastia : -1,2
Metz : -1,5
Lorient : -1,6
Toulouse : -2,4
Marseille : -3,8
Lens : -10,1
Bordeaux : -13,4
Rennes : -15,8
Lyon : -21,4

_________________
Revenir en haut
jo2908 (COURBIS)
Joueur de Ligue 1
Joueur de Ligue 1

Hors ligne

Inscrit le: 29 Jan 2015
Messages: 1 162
Localisation: carvin
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq
Point(s): 0

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 17:20:07 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

4 eme budget c'est très bien, bon avec le mercato cette été ça va être mieux encore, bon on aura plus nos cadres mais ça c'est un autre débat
_________________
Le lOSC pour toujours

Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort, c’est pour les autres que c’est difficile… Quand on est CON, c’est pareil.
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 21:07:10 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Lens  10,1 M de négatif ...

Il parait que aurait trouvé un nouveau repreneur, c'était ce soir sur FR3.

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 7 416
Localisation: Ronchin
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Lun 10 Oct - 18:55:10 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Lille fait un carton vertigineux sur le Mercato !

Si le LOSC a progressivement perdu une bonne partie de ses supporters depuis son doublé réalisé en 2011, ses recettes en terme de recrutement restent à un niveau élevé.
 
Actuel 18e du classement de Ligue 1 après un début de championnat raté, le LOSC de Frédéric Antonetti va pouvoir réfléchir à la manière de se relancer après la trêve internationale.
En attendant, Michel Seydoux peut déjà faire un bilan positif de sa stratégie concernant les transferts.
Comme L’Équipe l’a récemment fait savoir, le club lillois est en effet le deuxième club en Ligue 1 à réaliser les plus fortes recettes après l’AS Monaco depuis le doublé Championnat – Coupe de France réalisé en 2011 !
 
Le LOSC totalise 202 M€ de recettes en ventes depuis 2011  

Le LOSC a en effet su générer pas moins de 202 millions d’euros de ventes de joueurs sur ces cinq dernières années, ce qui est faramineux. Parmi les départs les plus notables, on trouve Yohan Cabaye, Eden Hazard, Dimitri Payet, Sofiane Boufal ou encore Divock Origi.
A noter que c’est en 2012 que les Dogues ont su vendre le plus, pour 55 M€ et pour seulement trois joueurs (Hazard, Gervinho et Sow).
_________________
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 10:12:37 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant



Sur l'Equipe.

Lille accuse un déficit de 18 millions d'euros
Publié le mercredi 14 décembre 2016 à 10:05 | Mis à jour le 14/12/2016 à 10:08

Lille accuse pour la saison passée un déficit supérieur à 18 M€, qui sera comblé par les ventes, réalisées durant l'été, de Boufal (Southampton) et Pavard (Stuttgart).

Le Losc de Michel Seydoux a perdu beaucoup d'argent. (PREVOST JEROME/L'Equipe)

Les comptes du Losc saison 2015-2016 doivent être validés ce mercredi matin au domaine de Luchin lors de l'assemblée générale qui réunit les actionnaires sous l'autorité du président, Michel Seydoux. Le club nordiste présentera un bilan déficitaire de 18,1 M€. Ce déficit est lié à des dépenses largement supérieures aux recettes. Le résultat courant avant impôts s'élevant d'ailleurs à moins 40,7 M€, total auquel il faut retrancher un résultat exceptionnel (ventes de joueurs jusqu'au 30 juin) de + 22,1 M€.

Toujours confronté aux mêmes difficultés économiques (baisse de la billetterie et réduction du prix moyen du billet à Pierre-Mauroy à 14 €), le club nordiste a réalisé un chiffre d'affaires de 55,1 M€ (contre 60,9 M€ en 2014-2015). Mais ses charges fixes représentent encore 96,9 M€ (103,3 M€ en 2015) et sa masse salariale (tous salaires confondus) s'élève à 36,405 M€ brut (hors cotisations sociales) contre 34,9 en juin 2015.


Le Losc dispose de nombreux atouts
Les Dogues ont vendu, durant toute cette année 2016, plusieurs joueurs (Sidibé, Guirassy, Boufal, Pavard, Rodelin) pour un total de 41 M€ afin de résorber le déficit structurel tout en maintenant une certaine ambition sportive (L'Équipe du 22 septembre 2016). Mais le club lillois est toujours endetté. Il devra en outre rembourser en fin de saison son emprunt obligataire de 18,25 M€ puisque ce dernier a été prolongé jusqu'au 30 juin 2017.

Les Dogues possèdent toutefois de nombreux atouts. En plus de son capital joueurs, Lille est propriétaire de son centre d'entraînement, à Camphin-en-Pévèle. Le club dispose d'une indépendance commerciale et d'une visibilité de trente ans sur l'occupation de son stade Pierre-Mauroy. Mais la situation d'endettement n'a pas dû favoriser les intérêts de Michel Seydoux dans le contexte de vente du club et de négociations exclusives entamées avec l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois Gerard Lopez.

J. D., à Lille

.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
laperuk59
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 6 902
Masculin
Point(s): 333

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 11:11:29 (2016)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

à le Fameux J.D ...


On l'aime tous ce journaliste qui n'est qu'une ù*ù$ à clique sur le LOSC..


Vous ne vous demandez pas pourquoi cet article sort maitentnant ???
_________________
https://twitter.com/laperuk59
"Je ne les vois pas tout survoler comme l'an dernier. Je suis prêt à parier qu'ils ne feront pas le triplé, et qu'ils vont faire moins bien en C1."TR
"Ceux qui attendent monts et merveilles d'un éventuel rachat vont tomber de haut... "DR
Revenir en haut
Ignacio
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 14 316
Localisation: région Armentières
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3

MessagePosté le: Ven 23 Juin - 10:18:02 (2017)    Sujet du message: Les finances du LOSC Répondre en citant

Sur l'Equipe.

Comment l'argent des droits télé est réparti entre les clubs de L1
Publié le vendredi 23 juin 2017 à 01:02 | Mis à jour le 23/06/2017 à 10:41


Le PSG va toucher 57 millions d'euros au titre des droits télé à l'issue de la saison, soit bien plus que le champion de France Monaco (41,9 millions). Découvrez la répartition club par club.


Le PSG profite de son exposition à la télé pour maximiser les revenus liés aux droits de diffusion. (A.Mounic/L'Equipe)

La répartition des droits audiovisuels en Ligue 1 pour la saison 2016-2017 a été actée officiellement. Ainsi, c'est le PSG qui empoche la plus grande somme avec presque 57,9 millions d'euros, selon nos informations, et ce alors que le club parisien a été dépossédé de son titre de champion de France par Monaco. L'ASM récupère 41,9 millions d'euros, soit seize de moins que son dauphin. Nice, troisième surprise de L 1, va recevoir environ 34 millions d'euros. C'est bien moins que Lyon (47,2 millions d'euros) et Marseille (47 millions d'euros), respectivement quatrième et cinquième du classement.
En queue de tableau, Lorient, battu en barrages par Troyes, a droit à 18,1 millions d'euros, Nancy (19e) à 15,5 millions d'euros et Bastia (20e) à 16,7 millions d'euros. Les trois relégués vont également toucher une aide à la relégation, 7 millions d'euros pour les Merlus, 4 millions d'euros pour les Corses et 3,75 millions d'euros pour les Nancéiens. Avec cette somme additionnelle, Lorient va encaisser 25,7 millions d'euros pour 2016-2017, seuls dix clubs ont pris plus.

Pour la première fois, un reliquat de 8,5 millions d'euros pour les équipes non européennes a été versé en plus à quinze des vingt clubs de L 1, à hauteur de 566 000 euros chacun.Les droits audiovisuels sont répartis en fonction de quatre critères : la part fixe, la licence club (les vingt clubs de L1 ont touché 5,46 millions d'euros chacun), le classement sportif de cette saison et des cinq dernières et la notoriété sur les cinq derniers exercices.

Les répartitions des droits à l'issue de la saison
Monaco : 41,938 millions d'euros
PSG : 57,855 M€
Nice : 33,982 M€
Lyon : 47,224 M€
Marseille : 47,048 M€
Bordeaux : 35,454 M€
Nantes : 25,409 M€
Saint-Etienne : 37,141 M€
Rennes : 30,228 M€
Guingamp : 21,716 M€
Lille : 33,168 M€
Angers : 19,532 M€
Toulouse : 21,411 M€
Metz : 18,246 M€
Montpellier : 22,976 M€
Dijon : 17,316 M€
Caen : 18,108 M€
Lorient : 18,119 M€
Nancy : 15,562 M€
Bastia 16,713 M€

La LFP réfléchit au prochain appel d'offres sur les droits télé de la Ligue 1
Publié le vendredi 23 juin 2017 à 11:03 | Mis à jour le 23/06/2017 à 11:09


Encouragée par les résultats de l'appel d'offres des Coupes d'Europe, la Ligue travaille déjà sur le futur de la L1.


Qui aura le droit de diffuser les chocs PSG-Monaco à partir de 2020? (A. Reau/L'Equipe)

La Ligue de football professionnel étudie actuellement avec attention le dossier du futur appel d'offres des droits télé de la Ligue 1, même si le cycle en cours ne prendra fin qu'en 2020. Elle a vu d'un bon œil l'arrivée en force d'Altice (maison mère de SFR et NextRadio TV) sur le marché, et notamment son chèque de 350 M€ par saison pour les Coupes d'Europe sur la période 2018-2021, plus du double du contrat en cours. Et bénéficie aujourd'hui du coup d'un contexte particulièrement favorable : Canal + ne peut se passer de ses trois affiches de Ligue 1 par journée, beIN Sports joue sa survie après la perte de la Ligue des champions et de la Ligue Europa à compter de 2018 et SFR souhaite aller au bout de sa stratégie d'exclusivité. La L 1 reste toujours le premier vecteur d'abonnement, le droit socle par excellence d'une offre sportive payante, et tous les acteurs ont conscience de l'enjeu.


Canal+ et beIN Sports autorisés à se rapprocher

Pour en tirer le meilleur prix, la Ligue a aujourd'hui la main sur deux facteurs déterminants : le calendrier et la détermination des lots. A priori, la fenêtre de tir idéale pour l'organisation des enchères se situerait entre le printemps 2018 et le printemps 2019. Mais la LFP observe le potentiel rapprochement de Canal et Orange, prêts à s'unir face à Altice, leur concurrent commun. Selon nos informations, en cas d'accord entre les deux acteurs, la Ligue lancera immédiatement son appel d'offres. Mais sur quelle durée ? Si les deux précédents cycles s'étalaient sur quatre ans, le prochain pourrait revenir à un format de trois saisons. La première option permettrait de sécuriser une belle offre en profitant d'un marché français ultra concurrentiel, pas certain de se représenter dans quelques années.



1 milliard L'objectif du milliard d'euros par saison pour la L1 apparaît raisonnable pour la LFP


La seconde signifierait une attente des fameux Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon), pas sûrs d'être présents sur ce premier appel mais qui pourraient entrer avec force trois ans plus tard. Troisième option pour la Ligue : lancer un double appel d'offres, sur trois et quatre ans, et déterminer le meilleur rendu après réception des enveloppes.

Des lots en clair à l'étude
 
Du côté des lots, rien n'est arrêté, mais tout est envisagé, y compris une exposition en clair pour promouvoir le Championnat et faire entrer de nouveaux acteurs. Selon nos informations, la LFP réfléchirait par exemple à proposer un lot en clair du type « clasico PSG-OM aller-retour » ou bien sur les multiplex des 19e ou 38e journées. Disposant de canaux en clair, Canal + et Altice pourraient ainsi batailler avec les chaînes gratuites historiques pour conserver une exclusivité totale.

À la LFP, on sort les calculettes et la barre du milliard d'euros par saison (748,5 M€ pour la L 1 et la L 2 aujourd'hui) apparaît un objectif raisonnable mais minimum pour un produit que certains observateurs estiment «meilleur que la Serie A (945 M€ par saison) et raisonnablement moins phare que la Premier League (2,3 Mds€ par an)». En parallèle, l'instance continue de travailler le produit. Notamment la qualité de la production audiovisuelle, via l'abaissement des plates-formes de caméra dans certains stades (celles de Paris et Marseille devraient être repositionnées prochainement), ou une réflexion sur un meilleur éclairage des pelouses et des premiers rangs des spectateurs pour renforcer l'immersion du téléspectateur...

Mais la Ligue dépend avant tout du sportif et du mercato à venir. Les regards sont particulièrement tournés vers le PSG, une pièce essentielle du puzzle, mais aussi sur Monaco, Marseille, Lyon... Le recrutement de stars et la compétitivité de ces locomotives sur la scène européenne feraient de facto exploser un peu plus la valeur des droits de diffusion.


Sacha Nokovitch



.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains ont l'air brillants avant d'avoir l'air cons.

À notre époque, sembler con est la meilleure façon de passer inaperçu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:10:29 (2017)    Sujet du message: Les finances du LOSC

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com