Vive le Losc   Index du Forum

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Rechercher - Membres - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion - S’enregistrer

Claude Robin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Nostalgie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chtiga42
Conseiller des Dogues

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2012
Messages: 6 571
Localisation: Ronchin
Masculin Poissons (20fev-20mar)
Point(s): 9

MessagePosté le: Sam 3 Déc - 19:37:31 (2016)    Sujet du message: Claude Robin Répondre en citant

 
Claude Robin 
 
Né le 10 décembre 1960 à Saint-Julien-en-Genevois (74)
Défenseur, milieu de terrain

Clubs (en tant que joueur) : FC Servette Genève (1978-1979), Racing Besançon (1979-1983), LOSC (1983-1986), Olympique Lyonnais (1986-1987), Grenoble Foot 38 (1987-1990), FC Gueugnon (1990-1993), FC Vesoul (1993-1996)
Clubs (en tant que technicien) : FC Vesoul (entr, 2001-2002), AS Saint-Étienne (entr de la réserve, 2005-2007), ESTAC Troyes (Dir du centre de formation, entr réserve, puis entr A, 2007-2016)
 
 
 
Les supporters lillois de la première heure ne l’ont pas oublié, déambulant dans son maillot "Peaudouce" sur la pelouse de Grimonprez-Jooris au milieu des années 80. A aujourd’hui 56 ans, Claude Robin n’a rien oublié de ses années LOSC.  
« Pourquoi être présent ici ce soir ? Tout simplement parce que le LOSC et l’OL sont deux des clubs dans lesquels j’ai le plus joué au cours de ma carrière. J’ai donc gentiment été invité par Michel Castelain (le manager des Anciens Dogues) à y assister. C’est toujours sympa de retrouver les copains : "Momotte" (Jean-Pierre Mottet), Jean-Michel Vandamme… De toute ma carrière, c’est, je pense, ici que je me suis fait le plus d’amis. Je reviens donc toujours avec un immense plaisir. »

« Je suis déjà venu plusieurs fois au Stade Pierre Mauroy en tant que spectateur, mais aussi comme coach. La dernière fois ? (sourire) C’était en janvier dernier (23/01/16) avec Troyes, dont j’étais alors l’entraîneur. Il se trouve qu’on avait gagné ici (1-3).
Désolé (sourire). Cette victoire ne m’a pas fait plus plaisir que ça, vous savez. Mais j’ai pris volontiers ces trois points, d’autant qu’il s’agissait du premier succès de la saison pour l’ESTAC. Il était donc très important pour l’équipe à l’époque. »

« Un souvenir ? Sans hésiter ce LOSC-Bordeaux en 1/16e de finale retour de la Coupe de France 1985.
Je suppose qu’on vous en a déjà parlé… (le LOSC s’était incliné 3-1 à Bordeaux à l’aller, puis s’était qualifié 5-1 au retour). Ce soir-là, j’ai commencé sur le banc, mais Bernard Bureau, qui était incertain mais qui avait quand même voulu tenir sa place, s’est blessé après 5 minutes. Je suis donc entré en jeu alors que nous étions sommes menés 1-0. Ça veut dire que moi, ce soir-là, j’ai gagné 5-0 ! (il se marre) Les Bordelais nous avaient pris de haut après le match aller, déclarant notamment qu’on était des rugbymans. Cela avait eu l’effet de nous gonfler à bloc. Nous avions réalisé un match extraordinaire. »

« Je n’oublie pas non plus les derbies contre Lens, des moments eux aussi exceptionnels à vivre dans un genre différent.
C’était d’ailleurs assez surprenant de voir des garçons qui se côtoyaient avec amitié toute la semaine en dehors du foot et qui là, sur un match, étaient sur le point d’en venir aux mains dans le tunnel d’entrée des joueurs. Puis qui, dès le coup de sifflet final, partaient boire une bière ensemble en oubliant cette rivalité. » 

« J’ai quitté ma fonction d’entraîneur de l’ESTAC en mai dernier. Je n’ai ensuite pas voulu reprendre le poste de directeur du centre de formation qui m’était dévolu et que j’occupais depuis 2007. J’ai donc trouvé un accord avec le club pour prendre ma liberté et partir à la recherche d’un projet.
Aujourd’hui, je suis comme pas mal d’entraîneurs et de formateurs, j’attends. J’avais deux ou trois pistes, mais rien d’intéressant. Bien sûr que je préférerais retrouver un club en France, mais je ne vais pas pouvoir rester éternellement sans rien faire. Cela fait 15 ans que je dirige des centres de formation. Le terrain me manque. »

« Le LOSC est toujours un club que je suis et auquel je suis attaché. Sa situation actuelle n’est pas évidente, c’est vrai. Mais il faut relativiser. Je connais les bons et les mauvais moments du football. L’an dernier, quand nous sommes venus battre les Lillois ici, l’équipe était mal. Mais on sait tous comment elle a terminé la saison. Tout va très vite.
Le club a ce qu’il faut pour vite s’améliorer. Je ne me fais pas trop de soucis pour le LOSC»



 

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Déc - 19:37:31 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vive le Losc Index du Forum -> Grimonprez Jooris -> Nostalgie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Groupes

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com