Vive le Losc   Forum Index

Portail - Seydoux Magazine - Interviews - Facebook - Le tchat - Search - Memberlist - Profile - Log in to check your private messages - Log in - Register

VDN: Chedjou espère hériter des clés

 
Post new topic   Reply to topic    Vive le Losc Forum Index -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tobby
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 7,519
Masculin
Point(s): 22

PostPosted: Sun 13 Mar - 10:49:41 (2011)    Post subject: VDN: Chedjou espère hériter des clés Reply with quote

« L'an prochain, Adil Rami sera parti. J'espère qu'on me donnera les clés. J'en ai envie ».

Aurélien Chedjou aime les responsabilités et le fait savoir. Du temps de la concurrence avec Nicolas Plestan, le Camerounais jouait beaucoup moins, « bouillait » en coulisses, et nous avait glissé un jour, mécontent d'un commentaire, les yeux dans les yeux : « Je ne suis pas un remplaçant. » Il n'avait pas encore raison, mais voyait plus loin que nous, était sûr de sa force, déjà.

Aurélien Chedjou est ainsi : un parcours atypique mais, au fond de lui, toujours cette certitude de réussir. C'est ce qui l'a sauvé, peut-être. Alors que Rami s'envolera à Valence cet été, alors que Rozehnal devrait conserver le costume de doublure de luxe, le Camerounais possède le profil pour devenir le patron de la défense lilloise, en attendant de connaître son futur partenaire. « Je n'y pense pas. Je fais confiance aux dirigeants. Adil s'en va, mais je pense que David (Rozehnal) sera concerné. On verra bien cet été... »

« Je suis têtu... »

Milieu de terrain de formation et en sélection, où Javier Clemente mise sur le duo Mbia - Nkoulou, Chedjou, stabilisé par Garcia derrière, ne se pose plus la question de son poste. Ou presque.

« Aujourd'hui, je suis davantage défenseur central, lâche-t-il quasiment convaincu. Je ne m'y résous pas, je me rends compte que je prends plus de plaisir à ce poste. Disons qu'aujourd'hui, c'est du 60-40 pour l'axe... Ça progresse ! Je suis têtu, mais si l'on me dit que je peux faire une grosse carrière derrière... » Il le sait : ce sont ses performances dans l'axe qui ont convaincu les dirigeants de l'installer et de le prolonger l'été dernier jusqu'en 2014, alors que ses rares apparitions au milieu, où il aime laisser parler sa technique, comme lors d'un raid bluffant dimanche à Marseille (2-1), n'ont pas encore séduit totalement. « Il ne faut pas prendre de risques, mais ça me tente trop parfois (de partir en dribbles)... », explique-t-il en souriant.

Touché au dos en début de semaine, le Camerounais a été bien suivi par l'équipe médicale et tiendra sa place cet après-midi, décidé à ne pas laisser passer la chance de Lille. Pour lui comme pour son équipe, c'est une saison pour prendre une autre dimension. « Ce qui nous guette ? Qu'on se relâche, qu'on se prenne pour d'autres... Mais dans l'approche, le coach l'a dit, on a mûri, on a plus de vécu. On s'est rendu compte de notre potentiel.

» Un peu comme Chedjou dans l'axe, avec le temps.
Back to top
MSN
Publicité






PostPosted: Sun 13 Mar - 10:49:41 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tobby
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 7,519
Masculin
Point(s): 22

PostPosted: Sun 13 Mar - 10:50:07 (2011)    Post subject: VDN: Chedjou espère hériter des clés Reply with quote

Demain (17 h, en direct sur lavoixdessports.com), Lille et Valenciennes s'opposent dans le dernier derby de la saison. L'occasion pour Rudi Garcia et Philippe Montanier, amis de longue date, de se retrouver face à face.


Rudi Garcia : « Ça ne change rien, on sera les meilleurs amis du monde jusqu'à 17 heures et on le redeviendra à partir de 18 h 50. Ce ne sont pas des liens professionnels qui nous unissent. On a connu les trois premières saisons de Caen en L1, à une époque où Philippe faisait ses débuts, comme Franck Dumas (actuel entraîneur de Caen) d'ailleurs. Avec Philippe, malgré la proximité, on ne se voit pas souvent. Pas assez sans doute. Là, je ferai peut-être une entorse à mes habitudes et je sortirai avant la rencontre pour discuter avec lui. »

Philippe Montanier : « Rudi, c'est un ami. Il arrive qu'on se voie en dehors du football. On ne s'appelle pas tous les quarts d'heure non plus... Le titre ? C'est son problème, moi j'ai les miens (sourire) ! Lille champion ? Quand on est premiers le 13 mars, on se dit pourquoi pas. Mais à mes yeux, on est encore loin. Le plus important, c'est d'être dans le peloton de tête début mai. »
Back to top
MSN
Tobby
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 7,519
Masculin
Point(s): 22

PostPosted: Sun 13 Mar - 10:50:24 (2011)    Post subject: VDN: Chedjou espère hériter des clés Reply with quote

David Ducourtioux, le couteau suisse du VAFC, vit comme un défi plutôt qu'une mission impossible le derby qui l'attend à Lille.

Parmi les plus polyvalents et les plus expérimentés de L1, il donne son sentiment avant de se frotter à la superbe mécanique lilloise.

- Entre votre invincibilité de six matchs et les deux nuls de suite à Nungesser, quel est l'état d'esprit ?

« On est un peu déçus. On espérait prendre plus de points. Mais tout n'est pas négatif. On n'a pas pris de buts et on envisage de bien continuer, de poursuivre notre série. »

- Que vous inspire la perspective de jouer chez le leader qui vient de gagner à Marseille ?

« On n'a rien à perdre en fait. Tout le monde nous voit battus. En dessous de 3-0 ou 4-0, ce sera déjà bien... » - Ça vous énerve qu'on fasse de Lille le grand favori ?

« Non, ça ne nous énerve pas. Il faut rendre hommage à Lille. C'est lui le vrai petit Barça du Nord. »

- Avez-vous les armes ?

« Tactiquement oui, il y a toujours quelque chose à faire. C'est au coach de mettre ça au point. Et je trouve ça plutôt excitant. On va un peu se casser la tête... Ce n'est pas un simple match. Celui-là est différent car il y a quand même du très beau foot en face. »

- La puissance offensive lilloise vous fait-elle peur ?

« Ça peut être un casse-tête et on peut passer une très mauvaise soirée. Mais on peut aussi trouver la parade. C'est en tout cas très intéressant à préparer. C'est stimulant de jouer contre plus fort. On sait par exemple que sur le plan défensif, les solutions seront collectives face au talent des Lillois. »

- Vous avez une stratégie ?

« Bien sûr, que nous ne dévoilerons pas... Non, comme toujours il faudra savoir faire déjouer l'adversaire, lui poser des problèmes pour desserrer l'étreinte. Ça peut les agacer. C'est un jeu d'échecs. »

- Avant de croiser la route d'Hazard, dormez-vous bien ?

(Sourire) « Oui, ce n'est que du foot, quand même. Même si c'est Hazard, un superbe joueur. C'est le métier, on croise régulièrement des joueurs très forts. Ce sera difficile, mais on va s'accrocher. »
Back to top
MSN
Tobby
Conseiller des Dogues

Offline

Joined: 11 Dec 2010
Posts: 7,519
Masculin
Point(s): 22

PostPosted: Sun 13 Mar - 10:50:39 (2011)    Post subject: VDN: Chedjou espère hériter des clés Reply with quote

Le dernier derby de la saison met aux prises cet après-midi le LOSC et VA sur la nouvelle pelouse verte et rasée de près du Stadium. L'équipe de Rudi Garcia ne veut pas y laisser passer l'occasion de faire le trou en tête, quand celle de son ami Philippe Montanier ambitionne de préserver son invincibilité pour avancer vers le maintien.

PAR ANTOINE PLACERET RICHARD GOTTE sports@lavoixdunord.fr

> Un nouveau terrain pour le jeu. Que n'a-t-on pas encore dit sur ce changement de pelouse qui a rythmé la fin de l'hiver lillois ! Sauf que les joueurs, désormais, piaffent d'impatience d'y gambader. Aurélien Chedjou donne un autre éclairage à cet épilogue heureux quand il dit : « On passera pour les rois des cons si on ne gagne pas. On l'a tellement réclamée, cette pelouse... » Ce n'est pas faux. Sur son nouveau billard, Lille a l'espoir de pouvoir dès cet après-midi à nouveau s'appuyer sur sa grosse maîtrise collective et les conduites de balle supersoniques de ses attaquants. Cela lui donne à la fois de l'entrain et de la confiance, mais aussi un brin de pression supplémentaire en cas d'échec.

Les Valenciennois, qui profiteront eux aussi de ce nouveau terrain de jeu, ont de leur côté un sentiment contrasté. Philippe Montanier estime qu'il est logique que l'équipe la plus forte, Lille, soit avantagée. « Comme on est des paysans, on est habitués aux champs de patates... », a-t-il fait remarquer, grinçant. Ses joueurs, qui se doutent que le ballon ne sera pas simple à récupérer, dépassent quant à eux leurs craintes pour penser au plaisir qu'ils prendront avec moins de faux rebonds.

> Lille veut bonifier. Une semaine après son coup de force à Marseille (2-1), en théorie, Lille ne peut raisonnablement pas lâcher des points à domicile face à une équipe de milieu de tableau. Pour un prétendant au titre, ce serait embêtant. Dans la pratique, c'est plus compliqué. « C'est une équipe toujours difficile à jouer, souligne Rudi Garcia. On pensait prendre trois points à l'aller, et ils ont réussi à égaliser. C'est une équipe soudée qui ne lâche jamais. » Au match aller, les hommes de Montanier n'étaient que très peu sortis de leur moitié de terrain, privant avec réussite les fusées lilloises d'espaces. « On pense retrouver ça, mais ce ne sera pas la seule équipe qui oeuvre comme ça au Stadium », glisse Garcia, qui sous-entend que Lille sait s'adapter. À domicile en L1, il reste sur trois succès et un nul en 2011.

> VA veut s'accrocher. Incapable d'arracher une victoire à Nungesser face à Lorient et Monaco, VA n'a toujours pas de marge et ne peut donc pas réellement débarquer au Stadium la fleur au fusil. L'équipe de Montanier n'a pas tout à fait oublié la fessée de la saison dernière (4-0) et son orgueil lui laisse aussi penser que les grosses cylindrées lui ont parfois bien réussi cette saison.

VA n'a ainsi pas encore perdu contre Lyon (une victoire, un nul), Marseille (une victoire) et le LOSC (1-1 à l'aller). « Lille est le grand favori, il faut accepter ça. Mais on a plus qu'envie de rivaliser. On veut voir de quoi on est capables », indique l'entraîneur, dont l'équipe n'a perdu qu'une fois en 2011 et reste sur six matchs sans défaites.

> Amis avant et après... L'amitié qui lie Rudi Garcia et Philippe Montanier peut-elle poser un problème alors que l'un est en mesure de freiner les ambitions de l'autre ? « On sera les meilleurs amis du monde jusqu'à 17 heures, et on le redeviendra à 18 h 50 », assure Garcia. Montanier acquiesce. Les deux coachs, rompus au professionnalisme, font la part des choses.

« Peut-être que je consentirai à sortir avant le match, pour une fois, avance Garcia. Avec Philippe, on ne se voit pas assez souvent, mais à chaque fois, c'est comme si on s'était quittés la veille. » « On ne s'appelle pas tous les jours, mais on est amis et on se voit en dehors », explique Montanier, qui n'a pas hésité à glisser une peau de banane à son ami en estimant les chances de VA à 800 contre 1 sur cette rencontre... « Il a dit ça ?, s'est marré Garcia. C'est un filou. C'est faux, il le sait bien. » Réponse ce soir. •
Back to top
MSN
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Vive le Losc Forum Index -> Grimonprez Jooris -> Losc & Foot All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation | FAQ | Usergroups

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group